Home » Jeux Vidéo » Age of Wonders: Planetfall

Age of Wonders: Planetfall

age of wonders planetfall

Age of wonders : Planetfall est une nouvelle addition à la série de jeux vidéo Age of Wonders, qui est une série de jeux de stratégie au tour par tour. Contrairement aux précédents titres de la série qui se passait dans un univers médiéval fantastique, le dernier titre se passe  dans un univers de science-fiction.

age of wonders planetfall

Il y a bien longtemps dans le futur

Il y a bien longtemps, un gouvernement intergalactique humain administrait les centaines de milliers de planètes où vivaient des milliards de milliards de vies qui constituaient son empire. C’est alors qu’un cataclysme jusqu’à maintenant inconnu, ravagea Star Union pour n’en laisser que des ruines. De ce chaos, six factions émergèrent et se combattirent entre-elles pour la dominance et le contrôle des ruines, la reconstruction de l’ancien monde sur le squelette de l’ancien à l’image de la faction victorieuse et ainsi dessiner le futur de l’espèce humaine, tout en découvrant au passage, le mystère qui se cache derrière ce fameux cataclysme.

age of wonders planetfall

Le but du jeu consiste, évidemment, à imposer sa domination sur les autres factions. Nous sommes un des leaders des factions (cela dépend de cette qu’on choisit bien sûr) qu’on peut  personnaliser. On doit explorer la planète, mener des opérations secrètes et des opérations d’espionnage, entretenir des relations diplomatiques avec les autres factions et enfin déclarer la guerre. La carte du jeu est générée procéduralement et il est possible de choisir un type de carte (quatre sont disponibles) avant le début de la partie. La carte du monde est elle-même divisée en plusieurs parties, appelées secteurs. Chaque secteur est lui-même divisés en deux biomes qu’on peut exploiter pour produire de la nourriture, de la production, de la recherche ou de l’énergie (ce qui rappelle un peu Endless Legends ou Endless Space). Au fur et à mesure de l’avancée de la partie, on contrôlera de plus en plus de territoires, dont chacun est géré indépendamment du reste. Outre les six grandes factions, il existe également des factions neutres, qu’on pourra soit attaquer, soit les avoir comme alliés, ce qui octroiera un bonus militaire.

age of wonders planetfall

A la guerre

Lors de la phase de combat, on commande plusieurs unités sur le champ de bataille. On contrôle leur mouvement, position et tactique. Il est à noter que dans Age of Wonders : Planetfall, les tirs ratés infligent tout de même la moitié des dégâts qu’ils étaient supposés faire. Que cela soit une bonne ou une mauvaise chose (ça dépend du point de vue), cela risque de changer tout de même la donne et la manière de jouer. Il est possible d’améliorer les unités et les faires évoluer en lui fournissant de l’équipement.

age of wonders planetfall

Chaque faction est unique et dispose de ses unités propres, de sa manière de jouer bien à elle, de ses points forts et de ses points faibles. Chaque faction dispose également de son arbre de compétence qui permet d’augmenter son potentiel militaire, économique, politique et gestionnaire. Voici un petit aperçu de quelques-unes des six factions présentes :

Vanguard est une faction d’anciens colons, envoyés par la Star Union pour coloniser de nouvelles planètes et ainsi agrandir l’empire. Arrivés à leur destination et en se réveillant de leur cryo-sommeil, ils ont découvert que l’Union Star s’est effondré  et n’existe plus. Ces derniers fondèrent une faction à part entière et décidèrent de remettre les choses en ordre (autant que possible). Vanguard dispose d’un important armement constitué d’armes à feu et de laser. Ils sont capables de déployer des tourelles de défenses, des drones de combat, des tanks avec des canons laser et même des mechas armés jusqu’aux dents. Ils peuvent utiliser leur force militaire ainsi que de la propagande pour les aider dans leur conquête militaire et politique. Bien que disposant  de puissantes unités à distance, ils ne sont pas très bons au corps à corps et risque d’être facilement défaits en combat rapproché.

Age of wonders planetfall vanguard

Les Dvar sont ce qu’on peut appeler des nains de l’espace. A l’époque de Star Union, ils vivaient dans planète à peine vivable, leur apprenant à survivre à n’importe quel environnement et surtout à tirer profit d’absolument tout. A la chute de l’empire, ces derniers décidèrent que le seul moyen de survivre, était de prendre à la terre tout ce qu’elle pouvait donner et leur servir à créer de nouvelles technologies toujours plus puissantes. Cette faction hautement industrialisée, construit de vastes complexes aussi bien sur la surface qu’au creux de la planète pour récupérer jusqu’au dernier gramme de matière qu’ils peuvent avoir. Ils sont efficaces dans la recherche et l’appropriation des matières premières et précieuses et ce grâce à des machines ultra performantes et complexes. Leurs capacités leur permettent même de détruire des montagnes entières et ainsi créer de l’espace pour le développement de leurs colonies toujours plus grandes. Comme on pourrait s’en douter, leur style de combat de base en grande partie sur les armes explosives dont ils sont les seuls à maîtriser, leur technologie leur a permis d’éviter de s’infliger des dégâts à cause du feu ami, étant donné que les explosions ne font d’habitude aucune distinction entre l’allié et l’ennemi. Comme unités de combat, ils disposent d’un lance-missiles mobile, des véhicules capables de creuser la terre et infliger à l’ennemi des dégâts sismiques et bien d’autres unités à découvrir.

Age of wonders planetfall dvar

The Syndicate était, à l’époque de Star Union, un groupe de marchandes, et pas n’importe lesquels. Il s’agit du groupe de marchant le plus impitoyable dont la force est basée sur la corruption, la surveillance minutieuse, le contrôle et la manipulation. Pour faire simple, c’est un mélange entre marchants véreux et mafieux sans aucune pitié. Tout ce qui leur importe, c’est le profit, et rien d’autre, même si cela signifiait la mort de centaines de milliers de personnes. A la chute du gouvernement central, ces derniers considérèrent la galaxie ouverte à la négociation. Bien qu’ils disposent de forces armées puissantes et tout à fait capables de se débrouiller, The Syndicate cherchera toujours à privilégier la négociation et la politique, ce qui représente leur point fort, et si cela ne marche pas, ils auront recours aux opérations secrètes. Leurs capacités ne s’appliquent pas seulement à leurs ennemis, mais également à leurs « alliés » qui pourraient leur faire confiance (grossière erreur). Si toutes les solutions évoquées ne marchent pas ou ne donnent pas le résultat escompté, The Syndicate adoptera l’approche militaire. La première ligne est constituée de combattants esclaves, forcés de porter des colliers de contrôle mental et ainsi mourir une cause qui n’est même pas la leur. Ils sont implacables, féroces et extrêmement dangereux. Comme si cela n’était pas suffisant, à la mort de ces unités, une autre unité prend le relais, l’Asservisseur, qui a la possibilité de les ramener à la vie (carrément oui), ce qui fait que ces combattants esclaves sont presque immortels en plus d’être très forts. D’autres unités sont également disponibles et feront autant si ce n’est plus de ravages aux lignes adverses.

Age of wonders planetfall syndicate

Les Kir’ko ont été les premiers à être découverts dans la galaxie par la Star Union. D’abord curieux, les humains apprirent quel danger et potentiel cette nouvelle race pouvait apporter et les bénéfices qui pouvaient en être tirés. A l’époque de sa découverte, cette race d’insectoïdes était dans une ère préindustrielle, survivant grâce à des capacités qui lui sont uniques. Ils sont par exemple capables d’utiliser le pouvoir psychiques pour contrôler les individus et sont tous interconnectés grâce à l’esprit de ruche. Une première expédition humaine menée sur la terre natale des Kir’ko mena cette dernière à sa mort, ce qui encouragea l’idée d’intervention militaire musclée contre eux. Une fois leurs adversaires battus, les humains trouvèrent le moyen de lobotomiser l’esprit de ruche de faire de ces insectoïdes des esclaves dociles et travailleurs. A la suite de la chute de l’empire humain, les Kir’ko, qui avaient commencé à reprendre du poil de la bête en développant une semi-conscience, prirent le dessus sur plusieurs planète et réussirent à inverser la tendance. A travers leur évolution rapide et la technologie apprise par le biais des humains, cette race est désormais en quête de vengeance pour tout ce qu’on lui a fait. Ils disposent de capacités leur permettant d’augmenter la quantité d’XP reçu au combat, un fort taux de reproduction leur permettant de produire en massage et ainsi diminuer les coûts d’entretien et de production ainsi qu’une ribambelle de bonus divers et variés. La puissance militaire de ce peuple n’a rien à envier à celle des autres. Ils disposent d’un grand nombre d’unités aussi bien terrestre, aérienne que maritime. Le Barrager est une unité d’artillerie biologique, capable d’envoyer des jets de substance biochimique couvrant de grandes surfaces. L’Engulfer est une unité aérienne qu’on pourrait assimiler à un bombardier, car elle survole le champ de bataille en larguant des bombes de fumées corrosives. Deep One est une unité marine qui lance des attaques psychiques capables de se répandre chez l’ennemi et affecter ses unités navales sur plusieurs tours.

Age of wonders planetfall kirko

Les deux factions restantes sont les Amazones, une faction constituée uniquement de femmes, chevauchant des dinosaures portant des canons laser (ça promet) et l’Assembly, une faction de zombie/cyborg qui utilisent les restes de leurs adversaires comme matériaux de conception de troupes.

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>