Home » Actu » Review de l’écran Gamer AOC Q3277PQU

Review de l’écran Gamer AOC Q3277PQU

Résumé
L’écran Q3277PQU de chez AOC est un moniteur de 32 pouces avec une dalle VA en résolution WQHD. Offrant une très bonne qualité d’image par défaut, il offre en plus une ergonomie très bien pensée comme une connectique très complète. De plus, aujourd’hui il est vendu à un prix très attractif pour qui veut s’affranchir du dual screen tout en conservant un bon confort pour travailler ou jouer.
Les +
  • Très bonne qualité d’image (parfaite après calibration)
  • Ergonomie excellente
  • Connectique complète
  • Beau ratio taille/définition
Les -
  • Pied rotatif pas toujours conciliant !
  • Un retard à l’affichage un peu élevé pour les hardcores gamers.
8.5
Tier 1
Réactivité  - 9
Couleurs  - 9
Réglages  - 7
Luminosité  - 9
Freq. (Hz)  - 8
Résolution - 9

Bien que n’étant plus de toute première fraicheur, l’écran AOC Q3277PQU est toujours au catalogue du constructeur tant il offre des performances et des caractéristiques toujours aussi bonnes et surtout pour un prix très acceptable. Avec une diagonale de 32 pouces en résolution en WQHD et une réactivité de 4 ms (en GtG), il pourrait séduire pas mal de gamers en recherche d’un écran plus grand que les 24 pouces habituels, sans pour autant exploser leur budget.

Review de l’écran Gamer AOC Q3277PQU

En bref :

  • Taille écran : 32 pouces 16:9
  • Résolution : WQHD (2560 x 1440 pixels)
  • Dalle : MVA
  • Temps de réponse : 4 ms
  • Angles de vision : 178/178° (H/V)
  • Connecteurs : HDMI, DVI, DisplayPort, VGA

45etoiles

Présentation

Depuis longtemps les gamers aiment avoir un setup en dual-screen qui passe souvent par des moniteurs 24 pouces (voire 27 pouces) en Full HD ou WQHD. Mais cela peut vite avoir un coût non négligeable, et pas forcément à la portée de toutes les bourses sans compter l’encombrement que ça génère ! C’est pourquoi il peut parfois être intéressant de se tourner vers de belles bestioles en 32 pouces comme cet écran AOC Q3277PQU.

cet écran AOC Q3277PQU

L’avantage du WQHD est que l’on peut garder la taille native des éléments affichés sans avoir besoin de jumelles !! Et bien qu’offrant une meilleure qualité d’image (car plus de pixels) il reste nettement plus abordables qu’un écran UHD où en plus il faudra avoir une bonne vue pour lire les éléments affichés. Bref, cet AOC Q3277PQU a tout pour plaire sur le papier, donc allons voir ce qu’il vaut vraiment.

A voir : Le test du Asus Rog Swift PG348Q

Design et ergonomie

Lorsqu’on sort le Q3277PQU, on ne sera pas surpris par son design qui est sans fioriture malgré quelques finitions chromées comme le bord inférieur de l’écran ou le pied. Et ne cherchez pas d’éclairage RGB, il n’y en a pas ! En gros, cet écran fait dans la sobriété et ce n’est finalement peut-être pas plus mal !

ce n’est finalement peut-être pas plus mal !

L’ensemble est très bien fini et offre une bonne qualité de fabrication qui devrait être un gage de longévité.

On est donc sur une dalle de 32 pouces, avec revêtement mat, afin de limiter les reflets gênants, pour une définition en WQHD, soit 2560 x 1440 pixels pour un taux de rafraichissement à 60 Hz maximum.

La première chose qui frappe est l’imposant pied rectangulaire sur lequel il repose. Mais avec un poids total de 11,5 kg, il n’en fallait pas moins pour stabiliser la bête ! Malgré ce pied carré, comme celui-ci est équipé d’un pad, il est possible de faire tourner tout l’ensemble sur sa base. Et le reste de l’ergonomie est tout aussi excellent puisqu’on peut régler la hauteur du pied sur 18 cm (ce qui devrait être le minimum sur tous les écrans gaming tant votre dos ou votre cou vous en remercieront !), comme on peut l’incliner de -5° à +24° ou encore le mettre en mode portait, ce qui est un vrai plus pour les contenus créatifs. Mais notons que si toutes ces manipulations se font très facilement, la rotation du pied est parfois capricieuse !

la rotation du pied est parfois capricieuse !

Les réglages via l’OSD se font grâce à 4 boutons qui prennent place sous le bord inférieur droit de l’écran aux côtés desquels prend place un cinquième bouton qui est celui de l’alimentation. Alors gare aux mauvaises manipulations qui entraineront l’extinction du moniteur ! Malheureusement, on retrouve toujours cette navigation laborieuse et les menus pas très intuitifs de chez AOC ! L’OSD permettra de régler le gamma, le contraste, la luminosité ou encore la température des couleurs, le système « Overdrive » et le mode PIP (Picture In Picture) qui permet d’afficher deux sources en même temps sur l’écran. Notez qu’il dispose d’un système de veille automatique par minuterie afin que l’écran s’éteigne après un laps de temps d’inactivité que vous aurez défini.

l’écran s’éteigne après un laps de temps d’inactivité que vous aurez défini.

Avec le Q3277PQU, on est sur du haut de gamme et cela se voit au niveau de sa connectique très riche. On dispose d’une entrée HDMI, d’une entrée DisplayPort 1.2, d’une entrée DVI, d’une entrée VGA ainsi que d’une entrée audio jack 3,5mm et d’une sortie pour les enceintes qui se trouvent sous le bord inférieur du bloc arrière du moniteur.

le bord inférieur du bloc arrière du moniteur.

De plus, sur le côté on dispose d’un hub USB qui comprend 2 ports USB 3.0 et deux ports USB2.0 dont un gère la recharge même lorsque l’écran est éteint. Petit plus que je trouve plutôt pas mal.

Petit plus que je trouve plutôt pas mal.

Si l’écran est équipé de haut-parleurs, du fait de leur 3 watts de puissance, ils serviront juste de dépannage en cas d’absence d’enceintes dignes de ce nom.

A lire également : Notre avis sur le Asus VX238H

Couleurs, contraste et réactivité

Comme toujours chez AOC, à la sortie de la boite l’écran est plutôt bien calibré. Avec une température moyenne de 6890 K, on est proche de la valeur de référence qui est à 6500 K. De même son gamma s’affiche à 2,1 donc très très proche de la valeur de référence de 2,2. Et le rendu des couleurs n’est pas en reste puisqu’il est aussi très correct avec un delta E moyen à 2,5, sachant que l’œil humain est capable de faire la différence entre les couleurs demandées et les couleurs affichées à partir d’un delta E moyen de 3.

les couleurs affichées à partir d’un delta E moyen de 3

Et là aussi, comme souvent chez AOC, les réglages ne permettent pas vraiment d’améliorer le rendu global de façon satisfaisante, donc autant rester sur les réglages d’usine.

Mais si vous souhaitez vraiment améliorer le rendu, il faudra passer par une calibration à la sonde pour y parvenir, notamment avec un rendu des couleurs dont le delta E moyen peut tomber à 1,7 et la courbe gamma qu’il est possible de régler de façon stable à 2,2.

la courbe gamma qu’il est possible de régler de façon stable à 2,2.

Avec une luminosité de 300 cd/m² et un contraste juste excellent à 3000:1, le confort visuel est au rendez-vous notamment grâce à la dalle MVA qui offre de bons angles de visions sans dégradation sur les côtés.

Le rétroéclairage est également bien géré puisqu’on ne note pas d’écart de plus de 5% sur l’ensemble de la dalle et qu’en plus aucune fuite de lumière n’est à déplorer.

Comme sur beaucoup d’écrans désormais, AOC n’utilise plus la technologie PWM pour la gestion du rétroéclairage ce qui permet de réduire la luminosité sans avoir d’effet de scintillement pouvant provoquer des maux de têtes chez les personnes les plus sensibles, il est donc Flicker Free.

il est donc Flicker Free.

Si la réactivité affichée à 4 ms en GtG est très bonne, il faut noter que le Q3277PQU à un petit retard à l’affichage qui est inférieur à 2 images. Donc, seuls les gamers pros trouveront sûrement à redire. Mais dans l’ensemble cet écran sera un superbe compagnon de jeu pour tous les autres gamers avec des ratios d’images par seconde tout à fait respectables même sur les plus gros titres.

Pour ce qui est de l’overdrive, il faudra le laisser sur moyen car si vous le mettez sur élevé vous aurez alors un effet de reverse ghosting assez gênant.

Conclusion

Encore une fois, avec cet écran Q3277PQU, AOC signe un très bel écran au format 32 pouces et à la résolution WQHD. Alors certes aujourd’hui on trouve de plus en plus souvent des dalles IPS, mais avec un prix sous la barre des 400 euros sur Amazon, et vu ses très bonnes performances, cet écran VA a encore de beaux jours devant lui et pourra, sans problème, satisfaire un grand nombre de gamers, qui auront un très bon ratio taille/définition tant pour le jeu que pour le visionnage de films. Rajoutez à cela une ergonomie quasi parfaite et cet écran est presque une réussite sans faille.

Si cet écran ne correspond pas à vos attentes ou n’entre pas dans votre budget, je vous invite à consulter notre guide d’achat d’écrans pour gamers.

Écrit par
Emmanuel est le testeur en chef du site : chaises, casques, souris tout y passe !

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>