Home » Actu » Call of Duty : Modern Warfare, taxé de russophobie

Call of Duty : Modern Warfare, taxé de russophobie

En Russie, le dernier opus du titre phare d’Activision suscite des critiques et des appels au boycott. Une tendance qui s’est affirmée d’ailleurs depuis la diffusion de la bande-annonce de Call of Duty : Modern Warfare en mai 2019. Sony a décidé de réagir à sa manière.

Des scènes très parlantes…

Mercredi 30 octobre, Call of Duty : Modern Warfare s’est à nouveau retrouvé sous le feu des critiques. Le dernier opus du célébrissime jeu de tir FPS d’Activision est surtout accusé de souiller l’Armée rouge. Présentant un univers qui n’est pas sans rappeller des champs de bataille en Syrie, on y voit entre autres des scènes montrant des militaires russes s’en prendre à des civils. Les auteurs des critiques se réfèrent aussi au scénario dans le mode « solo » : le gamer incarne alors la petite Farah, assistant au meurtre de son père par un soldat russe.

Tour d’horizon des réactions les plus vives

Parmi les réactions les plus virulentes figurent celles de Ilya Davydov (alias Ilya Maddyson), gamer pro très influent en Russie. Dans un tweet, il a évoqué « un jeu ouvertement criminel », assimilant les soldats russes à des terroristes. Le joueur n’a pas manqué d’inviter ses fans à boycotter Call of Duty : Modern Warfare. Le site Metacritic n’a pas non plus fait dans la dentelle. Des articles à charge contre Activision y sont légion et les commentaires laissés par les internautes n’en sont pas moins explicites.

 

Pour sa part, Sony a décidé de voler au secours d’Activision. Le constructeur nippon a effectivement retiré du marché russe, la version PS4 du dernier opus. Pour l’heure, les versions PC et Xbox One restent néanmoins disponibles en Russie.

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis en commentaire !

 
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
  S’abonner  
Notifier de