Caractéristique du Casque de Gaming Asus STRIX 7.1

Good
  • Bonnes basses
  • Boîtier simple
Les -
  • Câbles courts
  • Manque d'immersion et de naturel
  • Casque rigide
  • Nécessite 2 ports USB
  • Uniquement PC
6.4
Correct
Design : - 7.5
Matériaux : - 7
Audio : - 7.5
Micro : - 5
Confort : - 6
Ergonomie : - 6.5
Fonctionnalité : - 5

Asus, qu’on connait surtout pour ces ordinateurs et ses écrans PC, fait aussi dans le périphérique gaming et avec ce casque Stix, exclusivement pour PC, il fait dans le haut de gamme. Proposé en promotion à 168,98 € chez Amazon, tient-il ses promesses ?

Pour lire le guide d’achat : casque gaming pc

Design et ergonomieAsus Strix 7

Comme l’annonce Asus au lancement de son produit, Strix signifie « hibou » en grec ancien. Ce qui explique ce détail amusant : chacune des oreillettes possède un éclairage en forme d’œil de hibou et franchement le casque en jette !

Avec un design sombre et futuriste, il colle parfaitement à l’univers auquel il est destiné.
Il reprend les grandes lignes du Strix DSP ; on retrouve donc les mêmes matériaux, le même problème de rigidité et la même expérience de confort. Cependant, ce modèle se distingue par l’éclairage lumineux des oreillettes, ses multiples transducteurs, ses possibilités de contrôle et sa connectique.

Pour du sans fil : Casque de Gaming Astro A50 sans fil

Massif (le mot est faible), il ne plaira certainement pas à tout le monde. Il est protégé par une coque en plastique relativement solide et mat, donc peu sensible aux traces de doigts et aux rayures.

Les deux énormes oreillettes circum-aurales renferment des transducteurs dynamiques de 60 mm, une taille très inhabituelle dans l’univers des casques. Cette partie s’articule sur deux charnières qui permettent aux oreillettes de pivoter à la verticale pour se poser correctement sur les oreilles. Elles sont recouvertes d’une mousse épaisse en similicuir confortable qui ne craint pas les sessions de jeu de quelques heures. Elle n’est en revanche pas amovible. La sensation de chaleur est assez contenue tant qu’on utilise ce casque dans une pièce tempérée.Asus Strix 7-boitier

Le Strix 7.1 ne possède pas de véritable arceau réglable, comme on peut en retrouver sur la majorité des casques. Il possède un système de double arceau dont l’un, flexible, prend place sous l’autre, rigide. Cette large surface de repos laissait espérer un bon confort, mais ce n’est pas tout à fait le cas. Le premier problème vient de la taille de ce double arceau, qui limite son utilisation à des têtes moyennes ou grandes (de 36 cm à 44 cm environ), pas aux petites. En outre, certaines personnes peuvent être considérablement gênées par l’imposante circonférence des oreillettes, qui peuvent appuyer jusque sur la mâchoire ; peu agréable même lors de courtes sessions…

S’ajoute la grande rigidité du casque, qui se fait sentir au bout d’une bonne demi-heure. Quand on ne l’utilise pas, mieux vaut ne pas le porter autour du cou : les oreillettes pivotent à plat et serrent le cou, en limitant les mouvements. Malgré tout, avec un poids de 320 g, il est relativement léger et plutôt bien équilibré.

Test

Du fait de la promesse particulière du Strix 7.1, le boitier a été revu : il se connecte non pas via un, mais deux câbles USB sur le PC ; le casque est relié via un port HDMI, tout comme la sortie Speaker. Une « pieuvre » mini-jack est fournie pour distribuer les différents canaux à un éventuel système PC 7.1. En plus du volume général d’écoute, du micro, du boost d’amplification et des profils d’EQ, il est possible de contrôler le niveau de chaque canal (avant, centre, côté, arrière, sub). L’expérience d’utilisation est toujours aussi simple et fluide.

Pour du haut de gamme : Avis du Casque Gaming Astro A40 TR/MixAmp Pro TR

Cinq transducteurs par oreillette : voilà le choix fait par Asus pour justifier la montée en gamme de son Strix. Le rendu sonore général est loin d’être précis, la faute au concept même de transducteurs multiples et des soucis de phase qu’il engendre. Les membranes dédiées aux graves peinent à restituer des basses précises et percutantes. Les extrêmes graves sont aussi très en retrait. Même si on veut compenser avec le réglage dédié au « subwoofer », il est difficile de les raviver sans exagération et sans effet de masquage. L’écoute musicale en stéréo reste toutefois assez appréciable car le casque fait preuve d’une bonne homogénéité des graves jusqu’aux haut-médiums.

La spatialisation virtuelle du Strix 7.1 est moins désagréable que celle du Strix DSP, mais elle n’est pas pour autant réaliste et immersive. Pour ne rien arranger, les transducteurs dédiés au canal central agissent de façon très curieuse : la voix perd beaucoup en intelligibilité et paraît bien plus éloignée. Au final, on préfère de loin passer en mode stéréo pour se repérer plus clairement dans l’espace et identifier les différentes sources ainsi que leur déplacement.

Le micro du Strix 7.1 est très similaire au Strix DSP. Celui-ci est de très bonne facture et propose une captation à la fois claire et précise de la voix. De plus, la réduction de bruit fait un très bon travail.

35etoiles

Afficher les Points Forts et Faibles !

Points forts :

  • Excellente qualité du microphone.
  • Bon équilibre des basses.
  • Distorsion très basse.
  • Boîtier simple à utiliser.

Points faibles :

  • Manque d’immersion et de naturel du surround virtuel/des problèmes sur le « canal central ».
  • Casque vraiment rigide.
  • Confort d’utilisation trop variable en fonction de l’utilisateur.
  • Câbles courts.
  • Nécessite 2 ports USB / Uniquement PC.

Conclusion

Même en promotion, il est difficile de justifier l’achat du Strix 7.1 à cause de défauts gênants comme sa rigidité ou sa mauvaise performance en son surround. D’autant que, pour le même budget, voire même pour moins cher, vous pourrez trouver des solutions plus intéressantes en 7.1 virtuel comme en stéréo.