Home » Souris Gamer » Review de la Corsair Sabre Optique RGB

Review de la Corsair Sabre Optique RGB

Résumé
La souris Corsair Sabre Optique RGB est une évolution de la Sabre Laser RGB. Disposant d’un prix très attractif, elle n’en offre pas moins de très bonne prestations grâce à un capteur très précis et réactif, à 8 boutons paramétrables et au positionnement bien pensé. Confortable, légère et agréable à l’usage, elle conviendra aux amateurs de tous types de jeux ayant un budget serré.
Les +
  • Bonne préhension et confortable
  • 8 boutons programmables
  • Bonne précision et réactivité
  • Suite logicielle complète
  • Prix très attractif
Les -
  • Molette actionnable sur deux axes seulement
  • Pour droitier uniquement
8.6
Tier 1
Design  - 8
Matériaux  - 9
Ergonomie  - 8
Capteur  - 9
Boutons  - 9

La souris Corsair Sabre Optique RGB n’est ni plus ni moins qu’une autre version de la Sabre Laser RGB à laquelle Corsair a ajouté un nouveau capteur plus sensible lui permettant de passer de 6400 DPI à 10.000 DPI. On retrouve donc un design connu, même si le fabricant peine toujours à s’imposer sur le marché des souris gaming, face à des concurrents comme Logitech, Roccat ou encore Razer. Alors est-ce que cette souris Sabre Optique RGB peut inverser la tendance ? C’est ce que nous allons voir dans cette review.

Design et ergonomie

La Corsair Optique RGB reprend donc le Design de la Laser RGB à l’identique, soit une forme assez imposante, large mais pas très haute. Avec des dimensions de 124 x 80 x 38 mm, elle ne sera clairement pas adaptée aux plus petites mains qui auront du mal à en faire le tour. Ce design est d’ailleurs un peu à contre-courant de ce que l’on trouve habituellement, à savoir des souris plutôt élancées et plus bombées.

En bref :

  • Capteur : optique
  • DPI : 10.000
  • Fréquence : 1000 Hz
  • Boutons : 8
  • Poids : 103 grammes
  • Eclairage : Oui RGB
Ce design est d’ailleurs un peu à contre-courant de ce que l’on trouve habituellement

Mais cela ne gêne en rien sa prise en main qui se fait facilement malgré un revêtement peut-être un poil glissant mais largement compensé par son faible poids de 103 grammes et sa forme ergonomique permettant un accès facile à tous les boutons.

Si le confort est au rendez-vous, notamment avec des emplacements pour le pouce et l’auriculaire qui leur évitent de se frotter à la surface de glisse, les plus gros doigts risquent de manquer de place. En effet, l’annulaire doit se loger, comme il peut, au-dessus de l’auriculaire. Ceci est dû à son design assez plat. Mais c’est juste une habitude à prendre et ensuite vous n’y ferez plus attention.

c’est juste une habitude à prendre et ensuite vous n’y ferez plus attention

Mais, encore une fois, tous ces petits défauts sont vite gommés grâce à sa légèreté et à de très bons patins qui lui offrent une excellente glisse, deux atouts indéniables pour une souris gaming puisque ça lui donne un contrôle très satisfaisant. Ceux qui aiment les souris plus lourdes devront se tourner vers un autre modèle puisqu’aucun système d’ajustement du poids n’est prévu.

aucun système d’ajustement du poids n’est prévu

Si le design est plutôt sobre, la finition, elle, est au rendez-vous puisqu’on ne trouve aucun souci d’ajustement entre les parties. Le revêtement de type soft-touch qui recouvre toute la souris, est agréable au toucher mais aura tendance à bien retenir les traces de doigts !

On regrettera peut-être juste la finition brillante des boutons situés à gauche sur le dessus, ce qui lui donne un aspect un peu cheap.

A voir : La review de la souris Victsing

Et puisqu’on y est, parlons des boutons. Les clics principaux sont équipés d’interrupteurs Omron donnés pour 20 millions d’activations. Ils sont bien réactifs avec un clic peu bruyant.

Sur la tranche gauche, les deux boutons peuvent être facilement atteints par le pouce. S’ils sont un peu durs à activer, cela reste tout de même très acceptable.

S’ils sont un peu durs à activer, cela reste tout de même très acceptable

Ensuite, on trouve deux boutons au niveau de l’index qui sont chargés de changer la sensibilité à la volée. Si leur positionnement est judicieux, car très faciles à atteindre, il est dommage qu’ils soient durs à l’activation et surtout pas très réactifs. D’ailleurs, le changement de DPI vous est notifié par un changement de couleur d’une diode. Donc, à vous de paramétrer des couleurs dont vous vous souviendrez, sachant qu’avec un rétroéclairage RGB en 16 millions de couleurs, vous aurez plus que le choix !

Un dernier bouton, paramétrable, se trouve derrière la molette. Molette qui est revêtue d’un caoutchouc de type soft touch. Si la molette est satisfaisante, on aurait pu avoir des crans un peu plus marqués, mais rien de dramatique. Comme sur toutes les souris d’entrée de gamme, dont fait partie cette Sabre Optique RGB, la molette n’est actionnable que sur deux axes.

Évidemment, tous les boutons sont paramétrables via le logiciel Corsair Utility Engine (CUE), qui est téléchargeable gratuitement sur le site du constructeur. Il permet de créer des profils différents en attribuant les fonctions que vous souhaitez aux boutons, de changer le polling rate de la souris, d’attribuer les couleurs aux divers niveaux de DPI ou encore de jouer sur les effets de lumières du rétroéclairage RGB. Les zones de rétroéclairage se situent : au niveau de la molette, au niveau du clic gauche sur le devant, sur la côté gauche avec un petit bandeau LED qui est le témoin de niveau de sensibilité) et pour finir le logo au niveau de la paume.

Les zones de rétroéclairage

Ayant vu tout ceci, vous comprenez bien que cette souris se destine exclusivement aux droitiers n’ayant pas de trop petites mains du fait de sa largeur atypique sur ce genre de produits. Mais encore une fois, elle reste confortable, on se fait vite à son design particulier et elle devient une souris agréable au quotidien et en jeu.

Capteur et précision

Etant dotée d’un capteur optique, la Sabre Optique ne peut évidemment pas fonctionner sur autant de surface que la Sabre Laser. Un tapis est de toute façon toujours recommandé pour avoir la meilleure réactivité et la meilleure précision possibles. On ne trouve pas d’indication sur le capteur embarqué par la Sabre Optique mais il est sûrement un équivalent du PixArt PMW3310.

Mais celui-ci ne montre aucun signe de décrochage en jeu, il a un comportement très précis et réagit très bien, même aux fortes accélérations.

il a un comportement très précis et réagit très bien, même aux fortes accélérations

Disposant d’un polling rate pouvant monter à 1000 Hz, elle conviendra à tous types de jeux que ce soit du FPS, du MOBA ou du MMO ; Corsair l’a voulu polyvalente au maximum. D’ailleurs, pour les FPS, elle dispose d’une fonction « Sniper ». Cette fonction permet d’attribuer une sensibilité prédéfinie qu’on peut associer au bouton de son choix et donc activable à la demande afin de passer directement à la sensibilité (basse) nécessaire pour utiliser son arme de snipe.

on peut associer au bouton de son choix et donc activable à la demande afin de passer directement à la sensibilité (basse) nécessaire pour utiliser son arme de snipe

Mais chose étrange, si on a cette fonction « Sniper », la sensibilité la plus basse peut se révéler un peu trop élevée pour utiliser correctement cette fonction.

Il est également possible de régler la hauteur de soulèvement, ce qui est un plus en FPS, notamment lors de rotations rapides.

A lire aussi : Le test de la Steelseries Rival 700

Conclusion

Avec un prix sous la barre des 35 euros sur Amazon, cette souris Corsair Sabre Optique RGB est une très bonne souris polyvalente, très complète en termes de fonctionnalités et de paramétrages. Elle conviendra aussi bien aux joueurs de FPS qu’aux joueurs de MMO et MOBA. Avec un design atypique, large et plutôt plat, elle se destine aux droitiers n’ayant pas de trop petites mains.

Si cette souris ne convient pas à vos attentes, je vous invite à consulter notre guide d’achat de souris pour gamers afin de trouver celle qui vous conviendra.

Écrit par
Emmanuel est le testeur en chef du site : chaises, casques, souris tout y passe !

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>