Devil May Cry 5 : Qu’en pense la Rédaction ?

Devil May Cry 5 est une exploration de 16 heures des centaines de façons dont un personnage magique pourrait frapper un démon. Bien sûr, il existe des épées et des fusils que vous utilisez de manière interchangeable pour créer des combos fluides et acrobatiques. Dante, l’ancien héros vieillissant de Devil May Cry, peut frapper les démons avec les deux moitiés d’une moto hantée. Nero peut frapper sur l’un des sept bras mécaniques pouvant frapper les ennemis avec un grand poing électrique ou des tirs de roquettes pour frapper les démons à distance. L’antihéros magique V commande à un condor démoniaque et à une panthère de frapper les démons à sa place. Toutes ces approches ont un aspect sensationnel et sont si agréables que je me lance avec plaisir dans un nouveau jeu, encore plus après avoir terminé cette review !

 

Cela n’a pas été difficile à écrire parce que Devil May Cry 5 est tout simplement l’un des meilleurs jeux de défonçage de démons jamais créé.

 

Vous basculez entre Nero, V et Dante, au fil de l’histoire de 20 missions de DMC5. Un démon appelé Urizen utilise un mauvais arbre appelé Qliphoth pour vider la ville de tout son sang et il appartient au trio de se battre contre ses subordonnés pour l’arrêter. L’histoire est absurde, vraiment amusante par points, et soutenue par des performances sérieuses et de qualité. Bien que la plupart des régions que vous visitez puissent être simplistes et un peu monotones et délavées, c’est un cadre assez convenable pour de formidables combats.

 

En mode classique Devil May Cry, vous nettoyez le niveau pièce par pièce et collectez les scores de classement de chaque rencontre qui alimentent le score global du chapitre. Le but n’est pas simplement de survivre, mais d’atteindre les échelons supérieurs du système de points et de revendiquer le titre convoité et ridicule de « Smokin’ Sexy Style ! ». Le jeu marque vos devoirs pendant que vous jouez et déduit des points lors que vous répétez des combos et prenez des coups. Le jeu commence vraiment lorsque vous commencez à vous battre au niveau SSS, en changeant d’armes et en zoomant sur l’espace de combat pour créer un superbe combo d’improvisation de coups de sabre, de coups de poing avec des gantelets de feu, de coups de fusil et d’éblouissantes attaques de bras de robot.

 

 

Le Diable se cache dans les détails

 

Chaque personnage a son propre style de combat, mais vous avez l’occasion de choisir vos approches préférées au sein de chaque moveset. Les capacités de base de Nero lui permettent d’attaquer avec son épée et son revolver. Vous pouvez maintenir le bouton de tir enfoncé pour charger le fusil et lancer des balles pouvant pousser les ennemis. Vous pouvez également utiliser votre épée comme une moto pour l’activer et accéder à de nouveaux mouvements enflammés. Nero peut également rapprocher les ennemis ou se tirer vers des ennemis plus importants avec une attache qu’il tire du bras droit.

 

Dans ce cadre stable de combos incontournables, vous utilisez les bras de robot jetables de Nero pour mélanger des combos ou vous déplacer. Le bras Gerbera vous permet de tirer des ondes de choc qui éloignent Nero des attaques ennemies, et la Ligne de frappe peut se détacher et voler lorsque Nero la chevauche. Les bras se cassent si vous prenez un coup au cours de leur coup spécial, mais vous créez un arsenal de huit bras au maximum avant le début d’une mission pour les faire exploser à votre guise. Certaines armes vous donnent un avantage sur certains ennemis – les nombreuses frappes de Helter Skelter, qui ressemble à un fouet, peuvent détruire les ennemis en position de défense, par exemple – mais le système est suffisamment souple pour vous permettre de choisir les armes que vous aimez utiliser dans n’importe quelle situation.

 

Si Nero était le seul personnage jouable, ce serait quand même un bon jeu, mais Devil May Cry 5 en propose bien plus. Dante peut basculer entre quatre armes de mêlée, quatre armes à distance et quatre styles de combats à la volée. Cette gamme spectaculaire d’attaques remonte en partie aux précédents jeux Devil May Cry avec les combos classiques d’épée et Stinger Dash, mais ses nouvelles capacités sont encore meilleures. Dante peut échanger ses armes contre un combo chapeau et écharpe lui permettant d’attaquer avec les orbes rouges du jeu, la monnaie de ce dernier, en quelque sorte ! Verrouillez et lancez une attaque avancée et Dante jette le chapeau sur la tête de l’ennemi ciblé. Alors que les démons portent le chapeau, ils jettent des orbes que vous pouvez collecter et les leurs envoyer à la gueule ensuite.

 

Le chapeau est génial, car il montre la volonté délibérée de DMC5 d’être à la fois incroyablement intelligent et stupide. Vous pouvez construire votre style de combat dans son ensemble autour de la mécanique astucieuse de commutation des orbes du chapeau et, en clin d’œil aléatoire à Journey, admirer la façon dont le foulard rouge s’allonge plus longtemps lorsque vous collectez des orbes. Mais peut-être plus important encore, vous pouvez faire en sorte que tous les ennemis dans le jeu portent un chapeau stupide. Cela fonctionne même sur les monstres géants de rhinocéros à face tentaculaire et même sur les boss.

 

 

V est le nettoyeur de palais des trois. Ses capacités sont moins développées, mais elles sont très très différentes de celles de Nero et de Dante. V se pavane sur le bord de la bataille en lisant des poèmes de son livre tandis que ses démons détruisent ses ennemis. Le bouton d’attaque de mêlée contrôle les attaques avec la panthère de V, Shadow. Le commandement d’attaque à distance contrôle son aigle, Griffon. Une fois que vous avez assez de hits pour construire votre super jauge, vous invoquez un énorme golem huileux appelé Nightmare afin de tout transformer en un état proche de la mort. En réalité, vos démons ne peuvent rien tuer. Vous devez donc téléporter V sur le champ de bataille pour lancer les derniers coups avec sa canne. Il le fait aussi nonchalamment que possible.

 

Le style de V est plus négligé que Dante et Nero. La panthère semble parfois faire son propre choix et les deux créatures peuvent se téléporter de nouveau du côté de V à des moments inappropriés. Si des complications dans le système de contrôle empêchent que cela se produise, je ne les ai pas trouvées. Cependant, avec quelques mouvements déverrouillés, V frappe de manière fiable le rang SSS grâce aux diverses attaques à zone d’effet des démons, qui se chevauchent parfaitement pour jongler avec les ennemis. Les sections de V sont un voyage de pouvoir amusant et une pause agréable des styles de combats chirurgicaux de Nero et Dante.

 

Entre les missions, vous pouvez dépenser des orbes rouges dans les capacités des armes pour déverrouiller de nouveaux mouvements. À certains moments, vous trouverez des téléphones publics qui invoqueront la fourgonnette Devil May Cry, pilotés par Nico, le personnage technique et enthousiaste de l’assistance technique, qui livre certaines des réparties les plus amusantes de la campagne. Ici, vous rencontrez la légère irritation de devoir acheter chaque bras Devil Breaker de Nero que vous prévoyez d’utiliser. Cela, et quelques combats de boss pauvres sont les principaux facteurs qui ont vraiment gâché le jeu.

 

Nero, Dante et V n’atteignent pas leur plein potentiel avant la fin de votre premier passage. Le niveau de difficulté suivant remixe chaque combat et vous permet de garder tous vos déverrouillages. La réactualisation est si étendue que la campagne principale semble être un simple tutoriel. C’est avant que Capcom ajoute le mode maudit palais en avril.

 

Cela fait 19 heures que je frappe des démons dans ce jeu et je me vois bien en passer 19 de plus. Le décor manque de charme et d’imagination du genre Bayonetta, et ces combats de boss en font une expérience légèrement plus inégale, mais il existe une plus grande variété de styles de combat et un plus grand défi qui me feront y jouer jusqu’à ce que Capcom en publie un autre. Si vous aimez les jeux de bagarre à la troisième personne, DMC5 est un must, et si vous n’en avez jamais essayé auparavant, c’est un excellent point de départ. Quel régal.

Votez pour la qualité de cet article !

0 0

Donne ton avis !

Le site est assez actif alors si tu as une question c'est ici qu'il faut la poser, la réponse ne devrait pas tarder !   Ton adresse email ne sera pas affichée sur le site et elle ne servira qu'à la gestion des commentaires.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>