Home » Jeux Vidéo » Exception

Exception

exception

Avec la rapidité du développement de la technologie, être connecté est devenu presque une obligation, et tous doivent se soumettre à la déesse de la modernité. Même les anciennes générations (doucement) à s’y mettre. Ayant vécu pendant une période où avoir un ordinateur relève plus du fantasme de science-fiction qu’autre chose, nos grands-parents souffrent de lacunes dans ce domaine. C’est pour cette raison qu’on les regarde tendrement lorsqu’ils nous demandent pour la cinquième fois pourquoi « lorsqu’on clique là ça ne fait rien » et que leur répondre « parce qu’il n’y a rien » ne leur suffit clairement pas. Chose à laquelle on réfléchit moins par contre, c’est à quel point ils sont vulnérables aux différentes techniques de fraudes et d’arnaques qu’on trouve sur internet et dont l’identification est devenue pour nous un réflexe. Les virus et autres malwares sont littéralement légions sur les machines de nos ainés et les programmes anti-virus doivent livrer bataille pour garder l’intégrité de l’ordinateur. C’est d’ailleurs l’expérience que nous propose  le studio de développement Traxmaster Software avec son nouveau jeu Exception qui est un jeu de plateforme 2.5D et d’action, qui est sorti le 13 aout.

exception

Méchants virus contre gentil anti-virus

Traxmaster Software est un studio de développement de jeux vidéo situé aux Etats-Unis et fondé en 2013, avec Exception comme premier jeu. Lors de la navigation d’une vieille mamie sur internet, un virus très dangereux est parvenu à s’implémenter sur la machine et commence à menacer de détruire tout le système. Nous sommes un programme qui a été transformé en une machine de guerre pour contrer cette invasion et réduire à néant ce danger. Les mécaniques du jeu se basent sur la rapidité et les bonnes réactions au bon moment. Notre héros a forme humaine et peut courir, sauter, glisser pour éviter un obstacle et même sauter sur le mur. Pour éliminer les ennemis et les obstacles qui se dressent sur son chemin, le guerrier dispose d’une épée en laser qui découpe tout sur son passage. La particularité d’Exception réside dans le fait de pouvoir inverser le niveau. Les niveaux sont construits en 2.5D, ce qui veut dire que la progression n’est pas linéaire comme la plupart des plateformers.

exception

Le premier niveau nous introduit justement à cette notion. Pas d’ennemis durant le niveau, il suffit juste de passer à travers de orbes de lumière qui changent le sens du niveau. Au deuxième niveau, on nous présente les premiers ennemis et un niveau à parcourir un peu plus complexe. De niveau en niveau, la difficulté se fait de plus en plus ressentir qui commence à se faire sentir  à partir du cinquième niveau.

exception

The world upside down

Au fur et à mesure de notre avancée, les niveaux prennent de plus en plus de difficulté et de complexité, sans oublier que l’inversion d’un niveau change complètement la perception de ce dernier et changer ce qui n’a été qu’un obstacle mineur dépassable sans difficulté en un obstacle presque insurmontable. Négliger ce détail peut mener à se retrouver à prendre une mauvaise direction, nous faisant perdre de précieuses secondes ou encore nous laissant plonger carrément dans l’abime. Dans certains niveaux, on sera poursuivi par un robot géant tirant des lasers ou encore de un mur de la mort. Dans d’autres, notre mort éventuelle surviendra à cause d’une plateforme ou d’un changement de sens non pris en compte.

exception

Les différents niveaux sont truffés d’objets à ramasser. Ces objets sont certes optionnels, mais fortement utiles compte tenu de ce qu’ils font. En ramassant ces objets tout au long de l’aventure, nous avons la possibilité de débloquer de nouvelles capacités qu’il sera possible de développer encore plus et de les rendre ainsi plus puissantes. On se rend quand même compte que la difficulté d’Exception vient tout autant des ennemis et même des bosses (qui ne sont pas franchement très compliqués à tuer) mais plutôt de la construction des niveaux et des mécaniques de gameplay en elle-même. On comprend vite qu’il y a des niveaux qui demandent l’acquisition de nouvelles capacités ou l’amélioration de celles dont on dispose déjà pour réduire le temps nécessaire pour les finir. D’ailleurs les niveaux sont courts  et prennent moins de 30 secondes à finir ce qui fait que la moindre seconde est d’une grande importance étant donné que chaque niveau dispose de son chronomètre et qu’il est possible de tenter d’améliorer son temps en finissant plus rapidement que la dernière fois, autant de fois que nécessaire (jusqu’à obtenir satisfaction ou succomber à la frustration). Il est clair que l’un des objectifs du titre est de se créer une petite communauté (faisant partie des fans du jeu) qui se concurrencerons pour occuper la première place étant donné que qu’il existe un tableau mondial regroupant les meilleurs performances enregistrées.

exception

Neon demon

Maintenant qu’on a fait le tour de l’aspect gameplay du jeu, il est temps de se tourner vers la partie visuelle qui fait clairement partie intégrante des mécaniques d’Exception. On sent quelque peu l’influence (ou l’inspiration) de Tron, film de Steven Lisberger sorti en 1982 (qui a eu droit à son remake sorti lui en 2011). Les couleurs sont vives et les lumières ne sont pas là pour « apporter de la lumière » mais comme faisant partie intégrante de l’univers. Les modélisations sont réussies et les animations fluides malgré la surcharge de couleurs, de lumières et de mouvements. Même l’arrière-plan est vivant et renvoie une sensation de vie qui grouille partout dans ces circuits imprimés.

exception

Exception fera le bonheur des platformers en quête de vitesse et de vivacité. La conception des niveaux apporte un vent frais et permet d’explorer de nouvelles possibilités et d’aller encore plus loin pour battre le chrono, quant aux plus déterminés, ils peuvent espérer trouver leur place dans l’élite mondiale d’Exception. Exception est disponible sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch.

Écrit par
Saktus test régulièrement des jeux vidéos et nous fait des compte rendu aux petits oignons !

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>