Notre Test du Google Daydream View

Si vous êtes à la recherche d’un casque VR nous avons justement réalisé un comparatif des meilleurs casques VR de 2018.

Google n’en est pas à son coup d’essai en matière de casque de réalité virtuelle, mais son premier était un Carboard (en carton donc) qui est le « Do It Yourself » de la réalité virtuelle. La société a ensuite sorti un modèle beaucoup plus abouti mais non disponible en France.

Puis en novembre 2017, Google commercialise le Daydream View VR, premier « vrai » casque de réalité virtuelle de la marque en France.

Ici on est donc sur la seconde version qu’on peut trouver chez Amazon au prix très exact de 77,97 € (oui un tel montant ça ne s’invente pas !)

casque-vr-google

 

Présentation du Google Daydream View

casque vr googleLe Google Daydream View n’est pas nouveau ; il existait un modèle antérieur, non disponible en France, qui nécessitait pas mal d’améliorations. Le premier modèle était trop lourd et pêchait surtout par de grosses fuites de lumière.

La nouvelle version n’a pas changé de nom (on l’appellera Daydream View 2017) et se contente de quelques améliorations physiques, dont un design retravaillé et une finition en nylon, visant à rendre le casque plus confortable. Le casque présente aussi une lanière amovible et Google s’est évertué à le rendre compatible avec un maximum de smartphones Android, si bien que la liste des modèles acceptés devrait être beaucoup plus longue que la petite quinzaine de références compatibles à ce jour avec la première version.

On retrouve toujours la petite manette permettant de naviguer dans les contenus

Design et ergonomie

avis google day dreamviewLe casque VR Google ne ressemble à aucun autre casque de réalité virtuelle. En effet, il est habillé d’un matériau léger et respirant tel que celui qu’on a plutôt l’habitude de trouver sur des vêtements. Ainsi, le Google Daydream View offre un touché plus familier que le plastique impersonnel du Samsung Gear VR. Et malgré le petit G en caoutchouc qui orne le côté gauche, le choix d’un tel matériau va plus loin qu’un simple souci de style : le bandeau qui permet de maintenir le View sur la tête est conçu avec un matériau élastique de couleur grise qui se marie parfaitement avec le reste du casque VR. Enfin, la face avant est recouverte d’un filet en peluche qui permet de limiter la sudation et qui est lavable. Le casque repose ainsi confortablement sur l’avant du visage sans exercer de pressions désagréables et notamment à l’arrière de la tête. Quelle que soit la morphologie du visage, grâce aux coussins amortisseurs, le confort devrait être au rendez-vous, même après plusieurs heures d’utilisation.

Le smartphone prend place à l’avant du casque et est maintenu par un bandeau extensible. Je n’étais que moyennement convaincu de fixer un smartphone à plus de 500 € avec ce simple bandeau ! Mais force est de constater qu’il est très bien maintenu même en bougeant dans tous les sens ! Me voilà rassuré pour la suite !

Et dans le casque on trouve la manette qui est un poil plus fine que la précédente. Elle est suffisamment légère pour être confortable à l’usage et les boutons sont en relief pour une meilleure préhension. Equipé d’un gyroscope affichant une latence correcte, le pointeur fonctionne assez bien pour offrir une bonne expérience en jeu même avec un shooter.

A lire aussi : Notre Avis sur le Casque Sony Playstation VR

Installation du Casque VR Google Daydream View

test avis casque vr googleIci aussi l’installation n’a rien de compliqué, mais avant de commencer il faut calibrer le casque VR et la manette. Une opération qui ne va pas prendre plus de quatre à cinq minutes. Il vous faudra bien évidemment installer l’application gratuite Daydream. Après son installation, il vous suffit d’insérer votre smartphone dans le casque, de vous équiper de la manette et de placer le casque sur votre tête pour expérimenter la VR façon Google !

Une chose à noter : ce casque ne dispose pas de système audio intégré donc il faudra passer par le haut-parleur de votre smartphone ou bien brancher un casque audio à ce dernier, voire d’opter pour un modèle Bluetooth afin de se libérer d’un câble supplémentaire.

Performances

google day dreamview avisAvec 260 grammes à vide sur la balance, le Daydream View est dans la moyenne. Il possède un angle de vue confortable puisqu’il passe de 90 à 100 degrés, ce qui est très correct.

Contrairement aux casques VR qui ferment complètement, comme le Samsung Gear VR, ici le système n’est pas hermétique. En effet, il s’agit simplement d’un clapet recouvert de tissu qui maintient le smartphone contre les lentilles grâce à une petite cordelette. Je sais que c’était dans l’idée de Google de faire un casque dans la lignée du Cardboard en lui donnant un effet artisanal. Mais le résultat, c’est que de fines raies de lumière sont presque inévitables si la pièce est trop lumineuse, et peuvent mettre en évidence des poussières ou des rayures sur l’écran.

Par contre, l’avantage de ce système, c’est que le casque tolère davantage de gabarits en ce qui concerne la forme même du téléphone. Mais pour autant l’application Daydream ne fonctionne pas sur tous les téléphones, pensez donc bien à vérifier dans la liste la compatibilité avec votre smartphone, comme sur n’importe quel casque VR d’ailleurs.

A voir également : Samsung New Gear VR R325 : Notre Avis sur ce casque VR

Le Google Daydream View, un bon casque de réalité virtuelle ?

On voit avec cette deuxième version de son casque DayDream View, que le géant de l’internet, Google, est prêt à investir pour de bon dans le monde de la VR et à s’imposer comme un incontournable.

S’il a encore des progrès à faire, l’expérience générale reste très positive pour un prix très correct. Le contenu, certes encore un peu pauvre, est en pleine explosion avec Android qui pèse de plus en plus lourd sur les éditeurs de jeu.

Donc en bref, si vous voulez une première expérience VR satisfaisante sans trop transiger sur la qualité, ce casque est fait pour vous !

casque-vr-google

Points forts :

  • Rapport qualité/prix
  • Confort
  • Champ de vision

Points faibles :

  • Contenu encore pauvre (mais en pleine explosion)
  • Pas hermétique (raies de lumière apparentes)

Votez pour cet article !

0 0