Home » Ecran Gamer » Review de l’écran Iiyama Black Hawk

Review de l’écran Iiyama Black Hawk

Résumé
Un excellent écran d'entrée de gamme : 24 pouces, dalle TN réactive, Freesync et 84 Hz de fréquence de rafraichissement, que demander de plus pour un écran gamer à moins de 150€ ? Probablement la meilleure offre du marché actuellement dans sa gamme de prix.
Les +
  • Rapport prix/performances
  • Connectique
  • Réactivité
  • Compatibilité FreeSync
  • Alimentation intégrée
Les -
  • Gestion des menus un peu laborieuse
  • Absence de réglage en hauteur
  • Réglage de l’image via les menus peu concluant.
7.3
Tier 2
Réactivité - 8
Couleur - 7
Réglages - 6.5
Luminosité - 7
Freq (Hz) - 7.5
Résolution - 7.5

Iiayama est connu pour ses écrans de PC et notamment pour ses écrans gaming à des prix parfois très attractifs et c’est bien le cas de cet écran BlackHawk G2530HSU-B1, car à moins de 130 € sur Amazon, il peut néanmoins répondre aux attentes des gamers ayant un budget serré. Et je peux vous parler de ce type d’écran en connaissance de cause, puisque je suis moi-même équipé du modèle juste avant celui-ci depuis 3 ans.

iiyama black hawk review

Diagonale de la dalle : 24,5 pouces
Type de dalle : TN
Définition : 1920 x 1080 pixels
Temps de réponse : 1 ms
Connectique : 1 DisplayPort, 1 HDMI, 1 VGA, 2 ports USB 2.0, une sortie audio
Technologie : FreeSync
Fréquence : 84 HZ

Présentation et design

avis iiyama black hawkLorsque l’on regarde l’écran Black Hawk G2530HSU-B1, on ne se dit pas qu’on est devant un écran gamer mais plutôt devant un écran bureautique de design très classique. Ici point de RGB ou de coloris en rouge et noir, tout est noir, point barre !
Niveau réglages, on a donc droit au minimum syndical à savoir une inclinaison possible de l’écran sur une variation d’angle allant de -5 à +20°. Le pied est fixe et l’écran ne se règle pas en hauteur, malheureusement.
On est donc sur un écran assez épuré, tout de noir vêtu, mais disposant de bords ultra fins et d’un pied carré à l’aspect brossé.
Et l’arrière de l’écran est à l’image de l’avant : très sobre. On retrouve le plastique texturé typique de chez Iiyama qui est un gage de qualité et de durabilité. Et je peux vous confirmer cette durabilité et cette qualité, car après 3 ans d’usage intensif, mes deux écrans (en Dual Screen 25 pouces) n’ont pas bougé ! Comme toujours chez Iiyama, on retrouve la connectique orientée vers le bas mais ici, à la différence des modèles en ma possession, l’alimentation est intégrée dans l’écran. Donc, plus de bloc d’alimentation qui se promène derrière l’écran ou par terre sous le bureau et donc un gain de place. De plus, sur les nouveaux modèles, on trouve un petit clip en plastique sur l’arrière du pied. Et cet accessoire, qui peut paraitre anodin, est en fait très pratique pour ranger les câbles et si je le note, c’est qu’il est plus que rare de trouver ce type d’accessoire sur des écrans de cette gamme de prix. Au final, de par sa conception, cet écran occupe peu de place sur le bureau, notamment grâce à la profondeur réduite de son pied qui est de moins de 20 cm.

Lire aussi : notre test du Asus VX238H

Un autre point, sur lequel les concurrents devraient prendre exemple, est la connectique fournie car elle est très riche. On dispose d’un port DisplayPort, d’un port HDMI, d’un port VGA ainsi que d’une entrée et sortie audio afin de récupérer le son si vous branchez l’écran en DisplayPort ou en HDMI. En plus, on trouve deux ports USB 2.0 alors que généralement, sur cette gamme de prix, on peine même à en avoir un seul !

Ecran, réglages et fonctionnalités

Ecran

L’écran est donc équipé d’une dalle TN au format FHD (1920 x 1080) et dispose d’une finition mate ce qui permet de supprimer la plupart des reflets. Et je peux vous confirmer que le traitement fonctionne très bien, même en pleine lumière. Alors évidemment, avec une dalle TN, vous savez qu’on dispose d’angles de vision assez fermés et, par moments, le fait de ne pouvoir monter ou descendre l’écran se fait ressentir mais je n’ai jamais noté plus de désagréments que cela. On s’habitue à tout ! ^^
Sa taille de 24,5 pouces est tout simplement parfaite, à mon goût, pour jouer en Full HD. Mais elle risque d’être un peu petite si vous êtes un accroc des montages créatifs en tous genres, à moins de passer en Dual Screen comme je l’ai fait. Mais cela risque de coincer un peu au niveau des contenus créatifs, où une configuration en WQHD sera privilégiée. En revanche, en tant que gamer, je peux vous dire que ce n’est que du plaisir et au prix de cet écran, pour le modèle Black Hawk G2530HSU-B1, le Dual Screen s’envisage alors pour un coût réduit tout en restant très intéressant au niveau des performances.

test iiyama black hawk

Le rendu des couleurs est finalement assez bien réglé par défaut. J’ai tâtonné un moment dans les réglages de l’écran et c’est sûrement là que ça pèche d’ailleurs un peu. On a beau essayer des réglages dans tous les sens, ils ne sont pas très concluants et au final, le rendu par défaut est relativement correct. Surtout que si vous avez envie de toucher aux menus, ça ne servira pas vraiment à grand-chose à part jouer un peu sur la luminosité, notamment en la réduisant car par défaut, ça pique un peu les yeux !
La dalle de cet écran a un très bon taux de contraste de 1000 :1. Je rappelle que c’est une dalle TN ; même si de plus en plus d’IPS rapides sortent, le TN reste très prisé par les gamers et surtout permet de s’offrir un écran avec un bon contraste, une très bonne fluidité pour la grosse majorité des derniers titres, le tout pour un prix modique.

Réglages et fonctionnalités

Je viens de vous dire que j’ai tâtonné dans les réglages : il faut dire que le menu de cet écran Black Hawk n’est pas toujours des plus intuitifs et faciles à manipuler. Vous disposez de 5 boutons pour vous balader dans les menus et les différents réglages ainsi que le changement de source. Évidemment, on préférerait une navigation par joystick, mais à ce prix-là, on ne va pas trop en demander et c’est au final largement suffisant. En revanche, on aimerait que les réglages soient vraiment utiles car là, c’est souvent du style « pas assez ou trop » mais jamais « pile poil » et c’est dommage.
Bien sûr que les concepteurs de contenus créatifs seront regardants mais, pour du gaming, c’est une image très agréable, plutôt bien équilibrée au final et, personnellement, c’est ce qui m’a décidé à passer au Dual Screen depuis quelques années. Le tout sans se ruiner !
Cependant, vous disposez quand même des réglages, via l’OSD, de la luminosité, du contraste, ou encore de l’accès direct à l’overdrive et au FreeSync par exemple.

iiyama black hawk ecran gamer

Niveau fonctionnalités, comme dit précédemment, c’est le minimum, juste une inclinaison réglable de -5 à +20° (les miens n’ont tout simplement aucun réglage donc soyez heureux !).
Mais il dispose aussi du FreeSync, d’un filtre anti lumière bleue et d’un système d’ajustement de la luminosité qui ne fait pas scintiller l’écran et évite donc à certaines personnes sensibles de souffrir de maux de tête.
De plus, cet écran prend peu de place sur le bureau et c’est un très bon compromis taille d’écran/encombrement. Et à mon goût, pour jouer sur un bureau traditionnel, c’est la résolution parfaite pour des parties en FHD ! Mais ça, ça vaut pour la majorité des écrans de 25 pouces.

Voir également : Review du Zowie XL2411

Performances en jeu

Donc, cet écran gère la FreeSync, qui est la technologie AMD pour les cartes graphiques de type Radeon. Et il la gère entre 40 et 75 Hz, ce qui veut dire qu’avec une carte graphique qui envoie entre 40 et 75 ips, ça fonctionnera très bien. Mais cet écran gère aussi sans problème les cartes graphiques Nvidia grâce à la technologie AdaptiveSync.
Sa résolution FHD est parfaite pour se marier avec les cartes graphiques de milieu de gamme qui permettront de jouer en 60 ips sans problème, vous offrant ainsi une très bonne fluidité en jeu. Je n’ai jamais noté de coupures, de saccades ou de déchirures au niveau de l’affichage et par défaut, l’antighosting est bien réglé. Il est cependant réglable via l’overdrive, mais attention au reverse ghosting si vous le montez trop.

Le temps de rémanence est très bon puisqu’il est vraiment proche d’écrans gaming nettement plus chers. En effet, avec 1 ms, grâce à l’association des technologies Black Turner et FreeSync, donc pour les possesseurs de cartes AMD, il n’a pas à rougir d’écrans plus haut de gamme ! Pour les utilisateurs de Nvidia, ce sera 6 ms, ce qui reste très honnête quand on sait que des écrans plus haut de gamme sont à 5 ms ! Et surtout, cet écran ne souffre d’aucun décalage entre la source et ce qui s’affiche à l’écran.

Conclusion

[amazon box=”B071JH67KN”]

Cet Iiyama Black Hawk G2530HSU-B1 est vraiment un bon écran gaming pour qui n’a pas un budget extensible. La technologie TN n’est plus à démontrer en jeu et surtout Iiyama réussit, pour un prix contenu, à offrir une connectique très complète que l’on ne trouve que rarement chez la concurrence. Et la technologie FreeSync s’accorde parfaitement avec les cartes graphiques de milieu de gamme auxquelles cet écran pourrait être associé. Pour moi, le Iiyama Black Hawk G2530HSU-B1 est tout simplement le must de l’écran d’entrée de gamme. Si vous hésitez encore entre différents écrans nous vous conseillons la lecture de notre comparatif d’écran gamer.

Écrit par
Emmanuel est le testeur en chef du site : chaises, casques, souris tout y passe !

Vote pour cet article !

2 1

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>