La GeForce RTX 2070, petite sœur des RTX 2080 et 2080Ti est sortie avant-hier.

vue de la Nvidia GeForce 2070

Serait-elle la tueuse de la GTX1080 ?

Disponible depuis le 17 octobre dernier, la GeForce RTX 2070 se place au cœur de gamme de la série RTX 20 des cartes graphiques Nvidia. Historiquement, les cartes affublées du suffixe “70” sont les préférées des joueurs car elles sont vendues à un tarif nettement inférieur à celui des séries “80” et “80 Ti”. Ce modèle se destine avant tout aux utilisateurs de moniteurs WQHD ou à ceux qui souhaitent jouer en Full HD tout en poussant au maximum les détails graphiques. Reste à voir comment se positionne ce nouveau modèle qui offre également une compatibilité avec les jeux au rendu hybride, combinant rendu classique et raytracing.

Présentation de la GeForce RTX 2070 avec emballage

Les caractéristiques de la bête.

La RTX 2070 Founders Edition est une carte bien particulière comme vous allez le constater.
Elle utilise une puce TU106, un GPU plus petit que les TU104 et TU102 qui équipent respectivement les GeForce RTX 2080 et GeForce RTX 2080 Ti. Ce GPU est, comme tous les GPU des GeForce RTX 20, une puce d’architecture Turing qui apporte donc une nouvelle méthode de répartition des unités de calcul, des unités dédiées à l’IA (Tensor Cores), des unités dédiées à l’accélération du rendu raytracing (RT Cores) ainsi qu’une optimisation des différents niveaux de cache.
Comme sur le reste de la gamme, Nvidia a recours à un procédé de gravure en 12 nm. En réalité, il s’agit plutôt d’une gravure en 16 nm sur un procédé optimisé. Du coup, le nombre de transistors au mm² est légèrement inférieur à ce que l’on peut observer sur les puces de génération précédente (Pascal – GTX 10). Mais la puce de la RTX 2070 affiche quand même une surface de 445 mm², de quoi loger pas moins de 10,8 milliards de transistors. Une nette augmentation par rapport aux 314 mm² et 7,2 milliards de transistors du GP104 des GeForce GTX 1070/Ti et GeForce GTX 1080.

Vue de la GeForce RTX 2070 du dessus avec ses 2 ventilateurs

Du côté de la fréquence, il n’y a aucune surprise puisque, comme sur le reste de la série, on ne note qu’une faible augmentation par rapport à la génération précédente sur GPU Boost et même une régression sur la fréquence minimale assurée. La fréquence minimale est donc de 1410 MHz, quand elle atteignait 1506 MHz sur la GeForce GTX 1070. La fréquence moyenne GPU Boost est de 1620 MHz pour les modèles basiques et de 1710 MHz pour le modèle de référence de Nvidia, nommé Founders Edition. C’est autour de cette seconde valeur que tournera la fréquence GPU Boost moyenne des modèles overclockés d’usine.

Vu de trois quart de la GeForce RTX 2070

Nvidia a néanmoins revu son système d’ajustement de la fréquence et passe GPU Boost dans sa quatrième itération. Avec GPU Boost 4.0, il est toujours question, comme sur GPU Boost 3.0, d’ajuster la fréquence de fonctionnement en fonction de la charge appliquée, d’un seuil de consommation électrique et de la température de la puce. Le changement se situe au niveau de la gestion de la température, qui dispose d’un seuil de température intermédiaire avant lequel la fréquence passe à sa valeur nominale. Selon Nvidia, cela permettrait de conserver une fréquence plus élevée que précédemment lorsque le système de refroidissement de la carte graphique est performant.

La GDDR6, ou comment augmenter la bande passante mémoire !

Nvidia a donc opté pour de la mémoire graphique GDDR6 comme sur les modèles supérieurs. Les 8 Go présents sont donc cadencés à 1750 MHz contre 2000 MHz pour la GDDR5 de la GeForce GTX 1070 et 1250 MHz pour la GDDR5X de la GeForce GTX 1080. Si les trois cartes ont recours à un bus 256 bits, la nouvelle venue bénéficie d’une bande passante en nette progression (448 Go/s contre 256 Go/s et 320 Go/s sur les 1070 et 1080). Ce qui est loin d’être négligeable !

Et le design ?

Au niveau du design extérieur, elle reste dans la pure tradition des RTX, avec un look plutôt réussi, il faut l’avouer, et un dissipateur qui garde l’originalité des 2080 et 2080 Ti.
La carte est plus courte, avec un connecteur d’alimentation à l’arrière cette fois. On retrouve toutefois les mêmes ventilateurs et les mêmes sorties vidéo. Oubliez en revanche le connecteur NVLink qui disparaît : il ne sera pas possible de coupler deux RTX 2070.
La RTX 2070 FE est aussi large que ses grandes sœurs (11,5 cm pour 3,9 cm d’épaisseur), mais elle mesure seulement 23 cm de longueur, au lieu de 27 cm. Le dissipateur est moins massif, et le poids de la carte diminue donc à 970 grammes, contre 1250 grammes pour la RTX 2080. Ceci fait que la carte est beaucoup plus simpliste puisque tout a été fait pour réduire les coûts de fabrication.

Vue du dessous de la GeForce RTX 2070

Niveau bruit, d’après les premiers tests effectués, elle serait vraiment très discrète dans les jeux. Le souffle des ventilateurs serait à peine perceptible dans un boitier fermé se trouvant à un mètre. Et cela avec une puce ne dépassant pas les 67°C.

Et en jeu ça donne quoi ?

Les premiers tests que l’on trouve nous disent que, sans aucun doute, la RTX 2070 est plus rapide que la GTX 1080 dans tous les jeux testés : environ 10 % de performances en plus en QHD et en 4K. La Vega 64 se permet parfois de surpasser la RTX 2070, mais de manière exceptionnelle, et dès qu’on met sa forte consommation en jeu, elle ne fait clairement pas le poids non plus. Mais on ne connaît pas encore l’impact réel en pratique dans le monde des jeux vidéo ; pour ça, il va falloir attendre encore un peu.

Est-elle donc un bon plan ?

Pour pouvoir y répondre, il faut avant tout analyser le positionnement tarifaire. En effet Nvidia dit vouloir la positionner le plus bas possible vu qu’historiquement, les versions “70” des GeForce de Nvidia représentent des volumes de vente importants.
Cependant elle est officiellement lancée à 629 € sur le site de Nvidia Alors qu’on parlait d’un tarif à 519 € au départ ! Mais c’est une ahbitude car il est peut-être important de rappeler qu’au moment où j’écris cet article, les GeForce RTX 2080 sont vendues entre 830 et 840 € alors même que Nvidia parlait d’un tarif minimal débutant à 799 € ! Pareil pour la RTX 2080 Ti, annoncée à un tarif minimum de 1169 € et finalement vendue entre 1220 et 1270 € à l’heure actuelle !

Vue de la GeForce RTX 2070 par Gigabyte

Positionnée à ce prix, la GeForce RTX 2070 n’est plus une si bonne affaire, puisqu’elle même si elle est plus rapide qu’une GeForce GTX 1080 de base que l’on trouve entre 490 et 530 € et aussi rapide qu’une GTX 1080 overclockée. À 629 €, forcément, le rapport qualité/prix est sensiblement moins bon. Certains regretteraient alors que cette carte ne propose finalement rien de vraiment mieux que la génération précédente à tarif égal. C’est là qu’entrent en jeu les nouveautés architecturales apportées par Turing.
Du coup, Nvidia mise sur d’autres « compétences » pour justifier cette gamme en nous promettant un rendu de meilleur qualité grâce au Raytracing (accéléré matériellement sur cette carte), le DLSS et une meilleure gestion du HDR. Nvidia va même encore plus loin en nous assurant que c’est l’industrie du jeu vidéo qui pousse le rendu hybride et non pas Nvidia lui-même qui, de son côté, souhaite simplement proposer de quoi l’exploiter correctement.

Finalement, l’intérêt de ce modèle face à la GeForce GTX 1080 tiendra donc plus de ces nouveaux effets visuels qu’autre chose. Mais par rapport à la GeForce GTX 1070, l’écart est en revanche bien plus important.

Conclusion

Globalement, la GeForce RTX 2070 est là où on l’attendait en proposant des performances en nette augmentation par rapport à la génération précédente. Et il s’agit bien d’une carte graphique idéale pour ceux désirant jouer en WQHD puisqu’elle promet des graphismes de qualité supérieure à une GeForce GTX 1080, notamment avec la gestion du rendu hybride.
Mais honnêtement, les possesseurs de GTX 1080 s’en passeront et en fait on retrouve la même problématique que pour la RTX 2080 face à la GTX 1080 Ti, seule la RTX 2080 Ti est une avancée majeure… Pour ceux qui en ont les moyens ! Cette carte peut être attrayante si vous montez une  nouvelle configuration en partant de zéro mais si c’est pour remplacer votre GTX 1080, honnêtement gardez-là pour le moment !  Et si vous n’avez pas encore fait votre choix, je vous invite à votre notre guide d’achat sur les carte graphiques.

Votez pour la qualité de cet article !

6 2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>