Le nouveau Trident X de chez MSI.

Présentation du nouvea PC gamer de MSI Trident X

MSI dévoile son prochain PC gaming compact.

On connaissait le fameux Trident 3, un boitier PC OEM pour le gaming qui faisait penser à une console de par sa taille et son design. En effet le Trident 3 avait tout simplement le format d’une PS4 Pro mais en beaucoup plus puissant.
Et ici, avec le Trident X, MSI réitère son essai mais en encore plus puissant !

Présentation du MSI Trident X panneau ouvert
MSI affirme que le Trident X s’adresse aux joueurs à la recherche de très grandes performances sur PC. On a donc un boîtier RGB de 10 litres du plus bel effet, qui embarque non seulement une alimentation SFX mais aussi une GeForce TX 2070 ou 2080, rien que ça ! De plus, il intègre un processeur Intel Core i7 ou i9 permettant ainsi non seulement le jeu mais aussi l’édition vidéo.

Présentation du Intel Core i9 dans le Trident X de MSI

Les caractéristiques du Trident X

Avec un boitier de 10 litres aux dimensions très réduites : 382,7 mm de long pour 129,7 mm de large et 396,3 mm de haut, on est loin des formats habituels des boîtiers PC. On est bien sur le format d’une console standard.

Vue des dimensions du MSI Trident X par rapport à un boîtier normal

Mais avec la puissance en plus puisque l’on retrouve à l’intérieur des processeurs Intel Core de série K (donc overclockable) à 8 cœurs et de 9e génération. Pour assister ces processeurs très performants, MSI leur a adjoint une carte graphique Nvidia RTX 2080 (ou 2070). Cette carte graphique a été développée par Nvidia pour les gamers équipés d’un écran WQHD voire 4K.
Elle utilise un GPU d’architecture Turing, donc elle est aussi overclockable via le Scanner de Nvidia et surtout introduit la GDDR6. En clair, cette carte graphique contentera les gamers désireux de jouer en WQHD à plus de 100 i/s en rendu hybride !
D’ailleurs, pour un meilleur refroidissement (et sûrement un gain de place), la carte graphique est positionnée de façon verticale et non horizontale comme on a l’habitude de le voir.

On y trouve aussi 2 slots pour de la DDR4 2666 Mhz permettant de monter jusqu’à 32 Go de RAM. Une batterie de connectique tels que 4 ports USB 3.1 type A, 2 ports USB 3.1 Type C, 3 ports USB 2.0, un port HDMI et un port DisplayPort, pour ne parler que de ça et les habituelles sorties jack et optique. Bref, vous aurez de quoi connecter tous vos périphériques sans souci.
Pour le stockage, on aura droit à un emplacement pour SSD et deux pour des HDD au format 2.5’’.
Niveau refroidissement, MSI nous assure que « le Trident X dispose d’une technologie de refroidissement exclusive appelée Silent Storm Cooling 3. Ce système sépare le processeur, la carte graphique et le bloc d’alimentation dans différentes chambres pour garantir un meilleur flux d’air et ainsi des heures de jeu sans surchauffe. »

Vue de la connectique à l'arrière du MSI Trident X

Petit boîtier mais mise à niveau des composants possible !

Souvent, lorsque l’on parle de petit boitier, on craint de ne pouvoir y mettre les mains et donc de ne pouvoir faire évoluer les composants (même si, là, vous devriez être tranquille pour un moment !).
Mais ici, ce n’est pas le cas. Si MSi nous livre le boîtier avec 2 panneaux, l’un en métal noir et l’autre en verre trempé transparent, ils permettent d’accéder facilement à l’intérieur pour changer de processeur, de disque dur ou encore de barrettes de Ram via un système simple de panneaux à retirer pour accéder aux dits composants.

Conclusion

Msi nous livre donc un nouveau boitier au design juste magnifique, qui semble être plus que performant, notamment pour le gaming, mais aussi très adaptable. De plus vous pourrez profiter d’une sortie son en 7.1 Surround. Maintenant reste à savoir le prix de ce beau bébé !

Votez pour la qualité de cet article !

1 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>