Le test du processeur Intel Core i5-8600K

Dans ce dossier nous avons regroupé les résultats de l’intégralité de nos tests, n’hésitez pas à les consulter ici : meilleur processeur.

Le Core i5-8600K, un bon processeur pour les joueurs

Vue de la boîte du Core i5-8600k

Le i5-8600K, est un hexacoeur haut de gamme, mais sans Hyper-Threading cette fois, et avec des fréquences légèrement inférieures, mais toujours débloqué pour l’overclocking. Il affiche de très bonnes performances en jeu, souvent égales à celles du précédent 7700K. Le Ryzen 1600X se retrouve être le meilleur concurrent de ce nouveau CPU, surtout le modèle juste en dessous, encore moins cher, à condition de l’overclocker à 4 GHz (il faudra donc un peu de chance, mais l’overclocking est assez facile).

Les caractéristiques :

  • Nb. de cœurs : 6
  • Nb. de threads : 6
  • Fréquence de base : 3.60 GHz (4.3 GHz en mode Turbo)
  • Mémoire cache: 9MO
  • Socket de processeur LGA 1151

Vérifier le prix sur Amazon.

On a donc droit à deux cœurs de plus, mais avec une micro-architecture qui reste en Skylake et un circuit graphique identique. Les fréquences Boost sont toutefois en hausse pour les cœurs du CPU et l’IGP. Ceci grâce à un autre changement important : la gravure en 14 nm++, qui remplace une 10 nm retardée. Intel annonce une diminution des fuites de courant de 52 % par rapport à la gravure 14 nm de première génération, ce qui aurait aussi permis l’ajout des deux cœurs supplémentaires. Les rendements seraient aussi meilleurs, permettant de monter les fréquences Boost d’usine du CPU.
La surface du processeur est en augmentation de 19 % par rapport à la génération précédente (151 mm²), deux cœurs de plus oblige. La fréquence de base diminue aussi de 200 MHz par rapport au 7600K, pour la même raison. La fréquence Boost monte à 4,3 GHz sur un cœur, ce qui permettra d’apporter de la puissance dans les applications et jeux peu multithreadés, avec un bon gain de 200 MHz sur quatre cœurs.
Par rapport au 7600K, le cache L2 ne bouge pas (256 Ko par cœur, 1,5 Mo en tout), et la mémoire cache L3 monte à 9 Mo, toujours dans les mêmes proportions (6 Mo pour quatre cœurs et 9 Mo pour six cœurs, soit un ratio de 1,5 Mo par cœur). Rien ne change réellement donc, mais le contrôleur mémoire monte cette fois en DDR4-2666 contre DRR4-2400 auparavant.

Vue du processeur core I5 d'Intel

Pour overclocker le 8600K, il faudra une carte mère Z370, avec quelques fonctionnalités supplémentaires pour les overclockeurs : overclocking pour chaque cœur, et ajustement de la RAM en temps réel.

 

En jeu

Ses performances dans les jeux vidéo montrent que le 8600K se démarque nettement du i5-7600K, mais qu’il apporte surtout un avantage en overclocking, laissant le 7600K sur le carreau. A noter l’excellente prestation des Ryzen 5 1600X et Ryzen 7 1700 dans ce secteur de marché… à condition qu’ils soient overclockés. Reste que le 8600K, sachant qu’il est plutôt facile à surcadencer, se place comme un bon processeur pour les joueurs. Et pour un prix d’environ 300 €, ce processeur est vraiment une bonne option pour les gamers au budget non extensible, notamment pour les overclockeurs puisqu’il se permet même de surclasser le i7-7700K et pour un prix de vente inférieur !
Dans les applications, le 8600K affiche aussi de très bonnes performances, et c’est cette fois le Ryzen 7 1700 qui va être son meilleur concurrent, grâce à ses 8 cœurs dans les applications les mieux multithreadées (notamment l’encodage vidéo). Reste que l’avantage de fréquence du 8600K permet de maintenir d’excellentes performances globales.

type de carte mère utilisable pour ce processeur

Consommation et température

Dans une utilisation classique mêlant usage 2D et 3D ponctuel, la consommation des processeurs reflète le gain de performance à attendre de la montée en fréquence. Lorsque tous les cœurs sont sollicités, les fréquences provoquent de bons écarts de consommation. Mais ces écarts se réduisent fortement dès que l’on restreint le nombre de cœurs sollicités, comme en 2D.
En test de torture avec AVX activé, l’écart se creuse un peu si on laisse la version K exploiter la fréquence Turbo maximale sur tous les cœurs. Au lieu de 78 W en rendu (et 103 W overclocké), l’exécution des instructions AVX sans offset fait exploser la consommation. Ajoutons qu’à 4,9 GHz, le Core i5-8600K n’était pas limité par la température et celle-ci n’influençait donc pas la consommation.

Les Core i5 se laissent assez facilement overclocker jusque 4,9 GHz, malgré la pâte thermique de mauvaise qualité entre le die et le heatspreader. Cependant, une solution de watercooling all-in-one est à privilégier. Avec un refroidissement à air, on pourra faire tourner la plupart des jeux sans throttling, mais il faudra veiller à bien ventiler son boitier et à ce que la température ambiante ne dépasse pas 25°C.

Conclusion

Le 8600K apporte des performances globales indiscutablement bonnes, et pas seulement dans les jeux. Son overclocking relativement facile en fera un excellent candidat pour les joueurs qui veulent en tirer toute la puissance. Pour les utilisateurs moins passionnés toutefois, il se pourrait que le Core i5- 8400 soit un meilleur compromis, alors n’hésitez pas à regarder notre test sur ce modèle.

Et si vous avez toujours du mal à vous y retrouver dans la gamme Inte, je vous invite à consulter notre article sur le sujet : Comprendre la gamme de processeur Intel.

Vue de la boîte du Core i5-8600k

Vérifier le prix sur Amazon.

Votez pour cet article !

1 0