Home » Actu » Les « loot boxes » dans le collimateur d’un trio d’enfer

Les « loot boxes » dans le collimateur d’un trio d’enfer

Sony, Microsoft et Nintendo exhortent les développeurs de jeux vidéo à faire preuve de transparence en ce qui concerne les « loot boxes » payantes. Un appel qui s’explique par les feed-backs plutôt négatifs en provenance des gamers, mais surtout par une suspicion émanant des entités en charge de réglementer les jeux de hasard en ligne.

Une véritable proposition de loi

Trois constructeurs, à savoir Sony, Microsoft et Nintendo, prévoient d’adopter de nouvelles législations destinées à mieux réguler les lootboxes. En effet, ils ont demandé aux développeurs de jeux vidéos dédiés à la PlayStation, à la Xbox, ainsi qu’à la Switch de donner plus de détails sur la « rareté relative » du contenu de ces « caisses à butin ». Ces seconds sont notamment appelés à donner une indication claire sur la probabilité d’obtenir des « objets de valeur ». Le trio d’enfer fait ici allusion à un système indiquant à l’avance les « cadeaux » à la clé. Un communiqué de l’ESA (Entertainment Software Association) indique que cette nouvelle règle pourrait être adoptée à l’horizon 2020.

.

Elément très controversé

Les « loot boxes » ne fait pas l’unanimité, aussi bien au sein de la communauté des gamers qu’au niveau des autorités. Récemment, la Belgique a d’ailleurs interdit cette fonctionnalité. Josh Hawley, sénateur américain, veut plutôt arrondir les angles, en visant uniquement les jeux destinés aux enfants. Enfin, à titre informatif, Psyonix adoptera le « loot boxit » avec sa franchise Rocket League, d’ici la fin de l’année.

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis en commentaire !

 
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
  S’abonner  
Notifier de