Mon test de la souris MSI Clutch GM60

Résumé
Voilà une souris en demie-teinte. En effet, techonlogiquement cette souris est presque parfaite avec un bon capteur et un très bon temps de réaction, ainsi qu'un design plutôt sympa. Mais elle pêche pas une ergonomie mal maitrisée qui ne la rend pas très agréable à l'usage malgré une recherche de modularité qui, elle non plus, n'est pas très aboutie.
Good
  • Ambidextre
  • Modulable
  • RGB
  • 8 boutons programmables
Les -
  • l'ergonomie
  • le prix par rapport à la concurrence
7.6
Très Bon
Design - 7
Matériaux - 9
Ergonomie - 5
Capteur - 9
Boutons programmables - 8

Après vous avoir présenté le clavier Vigor GK80 et le casque Immerse GH70 de MSI, c’est au tour de la souris Clutch GM60 de chez MSI de passer entre mes (grandes) mains. Cette souris, qui est vendue dans les 100 € chez Amazon (hors promotion comme actuellement), est ambidextre et modulable afin de s’adapter à toutes les morphologies… ou pas.
Alors, sans plus tarder, voyons ce que vaut cette souris.

Présentation du bundle de la souris MSI Clutch GM60

Avant de commencer, quelques infos en bref :

  • Capteur : Optique Avago PMW3330
  • DPI :10800
  • Boutons : 8
  • Poids :115 g

4étoilegamer

Présentation

La boîte est plutôt sympa et nous met tout de suite dans l’ambiance haut de gamme, qui est le positionnement visé pour cette souris.

Vue de la boite de la souris MSI CLutch GM60

En effet, elle s’ouvre comme un livre (et reste fermée grâce à des petits velcros) et sur la « page » de droite, on trouve la souris, tandis que sur la page de gauche les pièces supplémentaires pour la modularité : une deuxième coque (mais qui ne change pas la taille au niveau de la paume, problème sur lequel je reviendrai), un kit de grips latéraux plus larges à placer sur les côtés de la souris, un deuxième câble en plastique pour la souris tandis que celui déjà installé est en nylon tressé et le petit mode d’emploi qui va bien. Le bundle est donc plutôt bien fourni, un bon point de ce côté-là.

Présentation du packaging de la souris MSI CLutch GM60

Dotée de 8 boutons paramétrables, la GM60 est équipée d’un capteur optique PMW 3330 avec une définition maximale de 10 800 DPI, un polling rate à 3000 Hz et des commutateurs Omron. Le constructeur annonce un temps de réponse de 0,33 ms, ce qui est très rapide ! Le mulot pèse 115 grammes, un poids qui n’est malheureusement pas modifiable et qui le place dans la catégorie des souris plutôt légères. De plus, on a droit à un câble tressé de 2 m avec un connecteur USB 2.0 en plaqué or.

Voir aussi notre test de la RAZER MAMBA TOUNAMENT EDITION

Design et ergonomie

Lorsque l’on découvre la souris, son design, certes plutôt agressif, n’a cependant rien de transcendant. On est dans des tons de noir, avec des matériaux qui semblent de bonne qualité. Malgré les pièces interchangeables, via des aimants (donc facilité d’emploi), l’ensemble est bien solidaire et ne fait pas du tout cheap. La finition est vraiment impeccable, rien à dire de ce côté-là.

Vue de la souris MSI CLutch GM60 et ses différents grips latéraux
Le RGB étant de rigueur sur une souris gamer, la GM60 n’y fait pas exception et on retrouve 3 zones éclairées : deux imposantes bandes de LED RGB prennent place sous les boutons de clics et le logo à l’arrière de la souris profite évidemment lui aussi des 16,5 millions de couleurs habituelles.

Vue de la Led RGB sur le côté de la souris MSI CLutch GM60

Attardons-nous un peu sur ces pièces interchangeables, car c’est là que commencent les déceptions. Lorsque je les ai vues, j’étais assez excité à l’idée de pouvoir moduler la souris à ma guise pour trouver le bon compromis, sauf que l’excitation est vite retombée. En effet, les grips latéraux n’ont finalement un intérêt que très restreint puisque la différence ergonomique se limite à leur largeur, donc à vous de choisir si vous préférez avoir les doigts qui reposent sur le tapis ou sur la souris.

De plus, la coque supplémentaire est la même que celle déjà installée sur la souris ; elle ne permet donc pas de modifier, comme je m’y attendais, la zone palmaire pour la rendre plus ou moins épaisse.Vue des différents grips latéraux de la souris MSI Clutch GM60

Cette souris est ambidextre : nous retrouvons donc de chaque côté 2 boutons, positionnés symétriquement, mais qui ne laissent que peu d’espace à mes gros doigts, si bien que, lorsque je manipule la souris à droite ou à gauche, je clique involontairement sur l’un de ces boutons, ce qui devient vite pénible. Et là où les grips latéraux auraient trouvé toute leur utilité, en nous permettant de modifier l’espace entre la repose du pouce, par exemple, et les boutons, il n’en est rien, ce qui fait que peu importe les grips, je n’ai pas assez de place pour que mon pouce passe sans toucher les boutons (voir la photo).

Vue du postionnement du pouce sur la souris MSI Clutch GM60 Vue du positionnement de l'auriculaire sur la souris MSI Cltuch GM60

En fait, au niveau ergonomique, cette souris est beaucoup trop plate pour les grandes mains et je pense qu’elle le sera pour la majorité des joueurs. Du coup, la paume ne repose jamais sur la souris et moi qui suis plutôt fan du claw grip, je suis plutôt ici sur une configuration fingertip grip. Le palm grip est tout bonnement impossible, vu la faible épaisseur de la souris, sauf à avoir vraiment de petites mains.

Voir aussi notre test de la SteelSeries RIVAL 500

Utilisation et fonctionnalités

Il est dommage que l’ergonomie soit si peu …. ergonomique ! Car la souris est plutôt bonne. Les switchs des clics gauche et droit sont de très bonne facture et répondent parfaitement, tout en restant assez silencieux. Une molette cliquable est bien entendue présente au centre de ces deux boutons. La glisse est très bonne et le câble de deux mètres conviendra à quasiment tous les setups, surtout si, comme moi, vous avez un port USB sur votre clavier pour le brancher. Mais, encore une fois, son design relativement plat, long et assez large fait qu’elle n’est pas particulièrement agréable à utiliser. Nous avons donc huit boutons programmables, dont deux de chaque côté qui tombent sous le pouce (design ambidextre et pas pratique !) ainsi qu’un bouton sous la molette pour le changement de DPI, ou pour tout autre action que vous voudrez lui attribuer.

Vue du dessus de la souris MSI Clutch GM60
D’ailleurs, MSI ne nous a pas mis une souris avec des milliards de DPI, car cette guerre aux DPI est très surfaite. Si vous ne savez pas pourquoi, allez lire mon article sur les DPI et vous verrez qu’en général les gamers se situent aux alentours des 2600/3200 DPI max ! Par contre son polling rate de 3000 Hz est très intéressant puisque ça nous donne une grande vitesse de déplacement.

Évidemment, on bénéficie du logiciel GAMING CENTER afin de paramétrer la souris ; sur l’écran d’accueil nous pourrons au choix activer ou désactiver l’éclairage RGB, paramétrer la souris et définir différents profils.

Vue du logiciel gaming center sur les profils

Malgré une interface loin d’être réussie, le Gaming Center fait son travail plutôt correctement. On retrouve sur la première fenêtre les réglages des différentes touches que l’on peut configurer à souhait. Le deuxième onglet permet de gérer le capteur et son comportement. On retrouve toutes les options habituelles d’un tel produit, mais j’ai lutté en revanche sur le réglage des DPI qui est loin d’être intuitif. Le seul bon point est qu’il est possible d’enregistrer des profils de DPI qui seront modifiables directement sur la souris à l’aide du bouton dédié.

Vue de l'ongler du gamaing center pour régler le capteur

Le dernier onglet permet donc de paramétrer les LED de la souris. Elle dispose, comme on l’a vu plus tôt, de deux bandes de LED sous les boutons principaux ainsi que d’un logo MSI éclairé sous la paume de la main. Les réglages sont, là aussi, semblables à ce que peut proposer la concurrence. Un détail que j’aime beaucoup, c’est l’effet de diffusion créé par les deux bandes sous les boutons.

Vue de l'onglet du gamaing center permettant de régler l'éclairage de la MSI Clutch GM60

De même, on pourra la synchroniser, au niveau éclairage RGB, avec les autres périphériques MSI via l’application Mystic Light de MSI. Et encore une fois, je vous rappelle que l’application existe sur les smartphones et qu’elle est, pour le coup, beaucoup plus facile à utiliser que l’application PC (de mon point de vue, très subjectif donc !^^).

Conclusion

Du point de vue technologique, cette souris GM Clutch 60 est vraiment réussie et n’a pas à rougir face à la concurrence. De même, sa finition et la qualité des matériaux sont irréprochables.
Là où ça pêche assurément, c’est au niveau de l’ergonomie. L’aspect modulaire qui aurait dû être un véritable atout n’apporte finalement pas grand-chose, si ce n’est le choix de reposer les doigts sur les grips latéraux ou sur le tapis.
Pour le coup, son prix est finalement élevé face à des concurrentes telles que la Rival 500 de chez Steelseries ou la Razer Naga, plus ergonomiques et d’un prix inférieur de 20 à 30 €.

Et si cela ne vous convient pas, je vous invite à jeter un coup d’œil à notre guide d’achat sur les souris gamer. 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>