Razer Blade 15 édition 2018 : bien mais grosse chaleur!

Vue du Razer blade 15 avec les écouteurs

Razer Blade 15 : finesse et hautes performances

Avec le Razer Blade 15,6, le constructeur a fait le choix de proposer une machine de guerre équipée d’une GTX 1070 Max-Q Design dans un châssis de 1,7 cm. Un objectif rempli, le PC tenant toutes ses promesses en jeu. Néanmoins, la cure d’amincissement de Razer finit par se payer, le Blade 15,6 dégageant une chaleur aussi désagréable qu’inquiétante en jeu.

Vue du Razer Blade 15 ouvert

Design et construction

Si la tendance dans l’univers du gaming est aux ailettes, formes particulièrement découpées et aux LEDs RGB dans tous les sens, l’ordinateur portable Razer Blade 15 édition 2018 est extrêmement sobre. En effet, il se présente avec un châssis en aluminium noir d’une très grande classe. Ses lignes le sont tout autant avec des angles droits et une certaine rigidité. Le dos de l’ordinateur arbore fièrement le logo de la marque Razer rétroéclairé en vert, comme il se doit, car s’il y a bien une chose à laquelle Razer se tient sur ses PC et ses smartphones, c’est son identité visuelle. Bien entendu, le logo s’éteint dès qu’on referme l’écran.

Vue de 3/4 avec logo allumé du Razer Blade 15

Une fois ouvert, le PC dévoile un clavier similaire à celui des précédents modèles. Le clavier RGB peut se gérer via le logiciel Razer Synapse préinstallé sur le PC. Pour gagner en finesse, Razer a fait le choix de raccourcir le plus possible la course de son clavier chiclet, ce qui finalement ne rend pas la frappe très agréable. Les gamers utiliseront de toute façon un vrai clavier mécanique, même si celui-ci ne démérite quand même pas trop. Le trackpad, lui, se montre réactif et plaisant à utiliser, fait rare sur un portable de jeu.

Vue du clavier et du trackpad du Razer Blade 15
Sous le PC Razer Blade 15, on note la présence de deux barres en caoutchouc occupant presque toute la largeur de l’ordinateur et permettant d’éviter toute glisse lorsque l’on joue. C’est très efficace. La barre la plus proche de l’écran est très légèrement plus haute que l’autre, ce qui donne une légère inclinaison à l’ordinateur une fois qu’il est posé sur un bureau par exemple.

La connectique se contente du minimum pour un PC gaming. En faisant le tour de l’appareil, on constate la présence d’un port de chargement propriétaire où le connecteur peut venir se loger dans les deux sens, pour ne pas gêner le branchement d’un périphérique USB juste à côté. Il y a un autre port USB 3.1 à côté ainsi qu’un port audio jack. Sur le profil droit, se trouvent l’emplacement antivol Kensington, un port DisplayPort, une sortie HDMI, un autre port USB 3.1 et un port USB Type C. On aurait bien aimé avoir un lecteur de cartes mémoires, toujours pratique.

Vue de la connectique du Razer Blade 15

Le Razer Blade 15 est doté d’un écran de 15,6 pouces d’une définition de 1920 x 1080 px. Razer mise sur deux choses pour vanter les mérites de son écran : le taux de rafraîchissement de 144 Hz ainsi que les bords ultra-fins. Le ratio écran-façade est ainsi de 82,7%, ce qui en fait le PC de jeu avec les bords les plus fins.

Performances.

Le Razer Blade 15 est équipé d’un processeur Intel Core i7-8750H épaulé par 16 Go de RAM. Un équipement puissant qui ne devrait poser aucune limite à l’utilisateur. Avec une telle puissance, l’utilisateur aura tout le loisir de pousser le PC dans ses derniers retranchements et de faire tourner des applications très gourmandes en calcul. Le Razer Blade 15 est équipé d’une carte Nvidia GTX 1070 Max-Q (mais il existe également avec une 1060 ou une 1050, toutes deux Max-Q). Il cherche donc à proposer dans un châssis ultra-fin une puissance réellement intéressante en jeu qui permettra de faire tourner tous les gros softs du moment en mode Ultra sans se poser de questions.

Avec Fortnite d’Epic Games, aucun problème pour atteindre les 120 images par seconde même avec tous les détails réglés sur « épiques » et dans la plus haute définition possible. Sous le jeu Need For Speed PayBack d’Electronic Arts, on peut jouer sans aucune saccade à plus de 155 images par seconde. Avec Assassin’s Creed Origins d’Ubi Soft, on peut atteindre 56 images par seconde et dans Star Wars Battlefront 2 d’Electronic Arts, on est au-dessus des 90 images par seconde. On a donc droit à une parfaite fluidité et une jouabilité exemplaire, même avec tous les détails affichés. Aucun jeu ne semble lui résister et avec lui, on est sûr de pouvoir exploiter les jeux à leur maximum.

Vue de profil de la finesse du Razer Blade 15

Pesant 2 kg, le Razer Blade est relativement léger pour un PC gaming. De même, son épaisseur de 1,68 cm le place presque dans la catégorie des ultraportables et permet de le transporter facilement dans un sac. Malheureusement, l’alimentation, de taille normale pour un modèle gaming, vient un peu plomber l’encombrement. De même, l’autonomie catastrophique contrebalance ce design qui mise sur la légèreté et la finesse.

Avec ses haut-parleurs placés autour du clavier, le Razer Blade délivre un son fade, correct dans les médiums, mais sans basses ni aigus. S’ajoutent à cela une compression désagréable à l’oreille ainsi qu’une distorsion trop élevée, et voilà un PC avec un son digne d’une radio. Néanmoins, les voix ont le mérite d’être intelligibles, un atout pour le jeu.

Et là où le bât blesse, c’est au niveau de la chaleur engendrée ! En effet, au bout d’une heure de jeu intensif, il atteint la température maximale de 62°C au niveau de la grille arrière. C’est beaucoup ! De même, l’aluminium atteint 54°C au-dessus du clavier ; il est impossible d’y placer les doigts sans se brûler. Pire encore, la chaleur se diffuse lentement à travers le châssis, ce qui rend désagréable le fait de poser le poignet dessus en position de jeu. Une chauffe non maîtrisée, qui se fait au profit d’un silence étonnant, le PC ne dépassant pas les 45 dB en jeu. Un mal pour un bien donc.

Vue du razer Blade 15 en utilisation

Le logiciel Razer Synapse permet de paramétrer le rétro éclairage du logo à l’arrière de l’écran qui peut être éclairé de manière statique ou dynamique (telle une respiration), voire désactivé. Les effets, au niveau du clavier, peuvent être plus ou moins rapides et on peut enregistrer des profils.

Conclusion

Le Razer Blade 15 édition 2018 arbore un look plutôt séduisant qui ne fait pas nécessairement dans la surenchère RGB. On salue donc son design et sa finesse ainsi que les bords de son écran qui laissent une large place à l’image bien servie par une carte graphique à la hauteur de nos attentes. Celle-ci permet d’atteindre, associée au processeur Intel de dernière génération, les plus hauts niveaux de détails sur les jeux et la VR. On pourra seulement regretter que le Razer Blade 15 puisse être aussi bouillant lorsqu’on le pousse dans ses derniers retranchements. Un problème cependant récurrent sur presque tous les PC portables gamer. Le Razer Blade 15 reste néanmoins une excellente machine.

 

Votez pour la qualité de cet article !

2 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>