Home » Clavier Gamer » Review du Clavier Gamer Roccat Vulcan 100 Aimo

Review du Clavier Gamer Roccat Vulcan 100 Aimo

Résumé
Avec sa gamme Vulcan, Roccat fait fort et le superbe design du Vulcan 100 Aimo ainsi que son éclairage à couper le souffle ne font que le confirmer. Avec ses touches propriétaires Titan, on est face à un clavier taillé pour le jeu, puisque très réactif et qui, en plus, se paye le luxe d’être peu bruyant. Pour une fois, le prix est réellement justifié !
Les +
  • Superbe look
  • Rétroéclairage Aimo parfaitement géré
  • Interrupteurs Titan réactifs
  • Très bonne qualité de frappe
  • Faible bruit pour du mécanique
  • Rapport qualité/prix indéniable
Les -
  • Pas de port USB ou de prise jack
  • Logiciel Swarm un peu léger pour la customisation de l’éclairage
  • Le bundle qui aurait pu être un peu plus riche.
8.8
Tier 1
Design  - 10
Matériaux  - 9
Fonctionnalités  - 8
Frappe gaming  - 9
Saisie texte : - 9
Silencieux  - 8

Avec la gamme des claviers Vulcan, Roccat nous propose son interrupteur mécanique maison, le « Titan ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que lors de sa sortie, ce Vulcan 100 a fait parler la communauté des gamers notamment à cause de ses interrupteurs mais aussi de son design et de son superbe rétroéclairage AIMO. Dans cette gamme Vulcan on trouve 3 modèles : le Vulcan 80, le Vulcan 100 et le Vulcan 120.

On va s’intéresser ici au Vulcan 100 Aimo, qui fait la part belle au rétroéclairage via des LEDs adressables touche par touche et disposant d’un châssis gris tout aluminium brossé.

Pour découvrir toute la gamme des meilleurs claviers gamer du moment cliquez-ici : TOP Claviers Gamer

Clavier Gamer Roccat Vulcan 100 Aimo

 

 

Clavier Gamer Roccat Vulcan 100 Aimo

En bref :

  • Technologie de touche : mécanique, switchs maison Titan (équivalent Cherry MX Brown)
  • Dimensions : 462 x 160 x 31 mm
  • Raccourcis multimédia : oui
  • Touches macro dédiées : non
  • Anti-ghosting : oui full n-key rollover
  • Polling rate : 1000 Hz
  • Poids : 950 g

45etoiles

Présentation

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Vulcan 100 a de la gueule ! Et ça, dès la sortie de boite avec sa superbe plaque d’aluminium brossée et son style frameless. Plaque d’aluminium qui est entourée d’un plastique qui varie entre le granuleux et le brillant.

Plaque d’aluminium qui est entourée d’un plastique qui varie entre le granuleux et le brillant.

La disposition des touches est de type classique, la seule particularité étant cette molette dans le coin supérieur droit, destinée à gérer le volume du son ou l’intensité du rétroéclairage. Pour cela, il faudra appuyer sur l’un des 3 boutons se trouvant à gauche de la molette. Si le premier servira tout simplement à couper le volume, le second permettra à la molette de gérer l’intensité de l’éclairage et le troisième de gérer le volume.

Si le premier servira tout simplement à couper le volume, le second permettra à la molette de gérer l’intensité de l’éclairage et le troisième de gérer le volume.

Seule chose vraiment inhabituelle, c’est l’emplacement des diodes nous indiquant l’état des touches et qui, au lieu d’être en haut à droite, comme d’habitude, se retrouve en bas à droite, sous le pavé numérique. Il faudra donc prendre l’habitude de regarder au bon endroit !

La bête se branche au moyen d’un câble USB tressé de 1,8 m, de quoi s’adapter à la majeure partie des setups.

Niveau finition, rien à redire. Roccat a fait un superbe travail en offrant des matériaux de qualité et du plus bel effet, même si le mélange de plastiques aurait pu être évité.

A voir : Notre review du Cordair K68

Design et ergonomie

De type « frameless » et « low profile », on a donc un clavier très fin sur lequel ses touches semblent flotter au-dessus d’une magnifique plaque en aluminium. Le type « low profil » sous-entend un profil bas des touches, ce qui permet d’avoir un clavier assez fin et des touches un peu moins bruyantes.

ce qui permet d’avoir un clavier assez fin et des touches un peu moins bruyantes.

Pourtant, lorsque l’on s’attarde un peu plus sur les touches, vu leur hauteur de 14 mm avec le capot de touches, on se rend compte que les interrupteurs sont aussi épais que n’importe quel autre clavier

les interrupteurs sont aussi épais que n’importe quel autre clavier.

Ce qui donne cette impression de « low profile », ce sont justement ses capots de touches fins n’englobant pas entièrement le switch comme on en a l’habitude.

Mais avec une hauteur maximale sur la partie haute de 31 mm et de seulement 11  mm sur le bas du châssis, on convient facilement que ce clavier est fin. Et ce Vulcan 100 ne possédant pas de repose-poignet (disponible uniquement sur le Vulcan 120), sa finesse est un avantage pour les dits poignets, lors de son utilisation.

Cependant, Roccat a mis des pieds rétractables afin de choisir entre plusieurs inclinaisons, pieds d’ailleurs assez larges et équipés de patins en caoutchouc, patins qui assureront une bonne prise sur le bureau et donc une bonne stabilité malgré son poids plutôt léger de 950 g.

une bonne prise sur le bureau et donc une bonne stabilité malgré son poids plutôt léger de 950 g.

Évidemment, sur un tel format de clavier, on ne trouvera ni port USB déporté, ni prise jack pour casque et micro, c’est d’ailleurs un peu dommage malgré tout sur un clavier de ce prix.

Si je vous ai déjà parlé de l’usage de la molette, on trouve également quelques commandes supplémentaires qui sont accessibles via des combinaisons avec la touche « Fn », comme le fait de pouvoir basculer entre 4 profils différents puisque le clavier embarque une mémoire intégrée afin de justement sauvegarder des profils en fonction de vos jeux préférés. De même, on a un accès direct à la calculatrice, au navigateur, à l’explorateur ou encore au client email et au lecteur vidéo.

Et, s’il n’a pas de touches macros dédiées, on note des inscriptions allant de M1 à M6 sur les touches au-dessus du pavé directionnel, nous indiquant que ces touches peuvent être paramétrées pour des macros. De plus, au-dessus, sur la touche « arrêt défil », on trouve la sérigraphie « game mode » qui désactivera les fonctions Windows en jeu.

A noter que les touches sont conçues pour résister à la poussière grâce à un système entourant complétement le switch, ce qui rendra également le nettoyage beaucoup plus facile à l’aide d’une simple lingette voire d’une éponge humide !

le nettoyage beaucoup plus facile à l’aide d’une simple lingette voire d’une éponge humide !

Assurément, Roccat fait la part belle au rétroéclairage de ce Vulcan 100. Déjà, de par l’absence de capot entourant les touches, l’éclairage va se diffuser vraiment partout et encore plus grâce au châssis translucide des switchs. Sans compter que celui-ci est accentué par la réverbération sur le châssis en aluminium.

Sans compter que celui-ci est accentué par la réverbération sur le châssis en aluminium.

Grâce à sa technologie AIMO, on a droit à pas mal d’effets et de possibilités pour éclairer le clavier, le tout se configurant via le logiciel SWARM. On peut choisir entre des effets préréglés et un mode personnalisé aussi bien pour les effets sur le clavier que pour l’éclairage touche par touche. Quoi qu’il en soit, les amateurs de RGB seront ravis et ceux désirant être plus discrets pourront aussi choisir parmi des couleurs et des effets plus sobres.

A voir aussi : Review du Logitech G213

Frappe et utilisation

Ce Vulcan 100 dispose donc de touches mécaniques maison, appelées Titan et qui ont été développées en collaboration avec TTC. Dans les faits, elles sont équivalentes à des Cherry MX Brown. Elles ont un point d’activation qui est situé à 1,8 mm et offre un temps de rebond diminué de 20%.
On retrouve donc une frappe similaire aux Cherry MX Brown pour le côté tactile mais avec des commutateurs qui sont plus fermes et dont le retour se fait plus rapidement que chez la concurrence. En gros, c’est une belle réussite de la part de Roccat avec un clavier agréable à utiliser en bureautique et très réactif en jeu.

En gros, c’est une belle réussite de la part de Roccat avec un clavier agréable à utiliser en bureautique et très réactif en jeu.

Comme tous les claviers mécaniques, il n’est pas ultra silencieux mais il reste quand même assez discret, surtout si on le compare à des Cherry MX blue bien entendu !! Mais le niveau sonore des ressorts reste tout à fait acceptable en usage quotidien sans que vos voisins n’en viennent à vous agresser si vous l’utilisez plusieurs heures par jour !

Conclusion

Avec ce Vulcan 100 Aimo, il est indéniable que Roccat signe un clavier au look ravageur et disposant d’une qualité de rétroéclairage qui n’a sûrement pas de concurrent à l’heure actuelle ! Le Vulcan 100 est un clavier mécanique de très bon niveau muni de switchs très performants, qui saura vous accompagner en jeu sans aucun souci. C’est un quasi sans faute pour ce clavier. Son prix à moins de 140 € (grâce à une petite promo sur Amazon) le place en très bonne position dans la gamme des claviers milieu de gamme et l’investissement en vaut clairement le « coût » !

Écrit par
Emmanuel est le testeur en chef du site : chaises, casques, souris tout y passe !

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>