Test du clavier gamer Razer DeathStalker

Résumé
Un clavier finalement très basique avec pas mal de petits défauts comme l'absence de touches supplémentaires macro/multimédia/contrôle du son, un clavier hybride gaming/utilisation quotidienne.
Good
  • Macros
  • Silencieux
  • Saisie de texte
  • Design
Les -
  • Absence de touche supplémentaires
  • Touches chiclet pas optimisées gaming
  • Manque de fonctionnalités
8
Excellent
Design - 8
Matériaux - 8
Fonctionnalités - 6
Frappe Gaming - 8
Saise de Texte - 9
Silencieux - 9

Vous pouvez aussi voir ce test en version vidéo :

Le Razer Deathstalker est sorti sur le marché il y a quelques années maintenant mais c’est un clavier que j’ai utilisé pendant quelques mois à l’époque et qui m’avait plutôt satisfait. Je me suis donc dit que cela ferai un bon test sur le site.

Je me suis donc procuré la version classique du DeathStalker, il existe aussi une version chroma qui permet plus de personnalisation au niveau des leds.

avis-razer-deathstalker

Le DeathStalker se trouve aux alentours de 60€ sur internet, c’est donc un clavier gaming plutôt situé dans l’entrée de gamme. Pour le tester je vous propose de s’intéresser à 3 critères principaux : Le design & les matériaux, les fonctionnalités et enfin la sensation de frappe & réactivité.

razer-deathstalker

Pour chacun de nos tests, nous vous présentons dans un premier temps les caractéristiques techniques des claviers avant de vous faire découvrir nos tests pratiques :

  • Dimensions (en cm) : 46,6 x 21,5 x 2,8
  • Poids (en g) : 400
  • Couleur : noir
  • Type de clavier : gamer, AZERTY et QWERTY
  • Type de touche : chiclet
  • Garantie : 1 an

Le design & les matériauxclavier-gaming-razer-2018

Le design du Razer DeathStalker est plutôt réussi je trouve, il est assez grand mais reste plutôt sobre, en particulier si vous coupez le rétroéclairage. La zone au niveau du repose poignet est quant à elle recouverte d’une imitation carbone plutôt réussi pour du plastique.

Pour ce qui est des matériaux on est sur du plastique pour toute la coque du clavier, on est bien sur de l’entrée de gamme. Mais l’ensemble parait assez solide et le plastique a une couleur mate qui lui donne un aspect minimaliste assez cool.

Comme je le disait le clavier est assez grand et il pèse un peu plus d’un kilo, autant dire que ce n’est pas pratique pour le transport.

Il est possible de mettre le clavier en position plate ou bien relevée via les petits clapets situés sous la coque du clavier.

Les fonctionnalitésbouttons-razer-deathstalker

Côté fonctionnalités le Razer DeathStalker est finalement très classique. Pas de bouton dédié au contrôle du volume ou à la gestion d’éléments multimédia, aucune touche de macro dédiée, très peu de possibilité au niveau du rétroéclairage led.

Il est donc possible d’enregistrer des macros à la volée mais il n’y a aucune touche dédiée, du coup il faudra remplacer une touche que vous n’utilisez pas, pas pratique pour le coup. Pour enregistrer une macro, appuyer sur le bouton F9 + Fn, la led « M » se met à clignoter en rouge signifiant que l’enregistrement de macro a débuté, appuyer sur la touche sur laquelle vous souhaitez enregistrer votre macro, effectuer l’action que vous voulez enregistrer sur votre clavier et rappuyer sur la touche F9, votre macro est enregistrée !

A lire aussi : Le Test du clavier Klim Chroma

Le Razer DeathStalker est aussi équipé d’une fonction anti-ghosting sur 10 touches ainsi que d’un mode game activable en appuyant sur les touches Fn + F10 vous permettant de désactiver certains fonction windows comme le retour bureau lorsque vous êtes en jeu.

Le Razer DeathStalker ne propose pas de port USB ou jack supplémentaire comme on peut en trouver sur le Razer BlackWidow par contre.

Via le logiciel Razer Synapse vous pouvez régler le rétroéclairage en mode respiration, normal, faible ou désactivé. Vous pouvez également paramétrer des macros un peu plus poussées et profiter de macros préconfigurées. Il est possible d’enregistrer vos profils macro pour certains jeux par exemple et lancer leur activation automatique lorsque vous lancez votre jeu. Enfin, il est possible de désactiver certaines fonctions windows supplémentaires.

La sensation de frappe & la réactivitérazer-deathstalker-clavier

Tout d’abord nous sommes sur du clavier à membrane de type chiclet, un peu dans le même style qu’un clavier d’ordinateur portable. Du coup, c’est assez silencieux mais moins réactif qu’un clavier gamer mécanique. De plus les touches sont vraiment fines ce qui facilite les erreurs de frappe dans le feu de l’action surtout pour moi qui suis habitué à des touches classiques, je les trouve parfaites pour la saisie de texte par contre.

Pour la sensation de frappe c’est assez résistant, plus que le razer blackwidow par exemple, ce n’est donc pas très réactif. Cependant si vous n’êtes qu’un joueur occasionnel vous pourrez facilement vous en accommoder.

Pour conclure sur la sensation de frappe je dirai donc que ce n’est pas le top pour du gaming mais pour une utilisation hybride jeu vidéo/utilisation quotidienne c’est plutôt correct.

Mon avis final sur le Razer DeathStalker

razer-deathstalker

Nous voilà donc au moment du bilan pour ce clavier Razer, vaut-il son prix ?

Et bien j’aime beaucoup la sensation de frappe de ce clavier pour la saisie de texte mais je ne l’ai pas trop apprécié à cause de son manque de fonctionnalités : pas de touches dédiées au contrôle du volume, pas de touche de macro (grosse erreur pour le coup je trouve), absence de touche dédiée à l’activation du mode jeu… Bref plein de petits défauts pas bien méchants mais au final pour le prix je trouve que le Corsair K55 offre bien plus par exemple. Vous pouvez aussi consulter les avis des autres internautes sur la page produit Amazon sur Razer DeathStalker.

Je dirai donc que le clavier n’est pas mauvais mais sans plus.

razer-deathstalker

Vérifier le prix du Razer DeathStalker sur Amazon.

Vous pouvez retrouver mes autres tests de clavier gamer sur cette page.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>