The Witcher : Andrzej Sapkowski demande 14 millions d’euros à CD Projekt

The witcher
The witcher

Ne pas croire au succès de sa propre création, voilà le mal qui ronge actuellement Andrzej Sapkowski. L’auteur de la saga The Witcher s’estime lésé après le succès du jeu éponyme. L’auteur polonais avait à l’époque cédé les droits de The Witcher au studio CD Projekt (polonais également), sans demander un pourcentage sur les ventes du jeu. Et pour cause, ce dernier ne croyait pas un seul instant que CD Projekt ferait de The Witcher, l’un des jeux les plus populaires de sa génération.

« J’ai été suffisamment stupide pour leur vendre les droits. Ils m’ont proposé un pourcentage sur les profits j’ai dit ‘non, il n’y aura aucun profit, donnez-moi l’argent maintenant’. C’était stupide. J’ai été suffisamment stupide pour tout leur laisser entre leurs mains parce que je ne croyais pas à leur réussite. Mais qui pouvait entrevoir cela ? Moi je ne pouvais pas » avait-il déclaré dans une interview accordée à Eurogamer.

Reconnu comme un grand auteur dans son pays, Andrzej Sapkowski souffre désormais d’un relatif anonymat dans le monde, malgré le succès critique et commercial de The Witcher. A ce jour, CD Projekt aurait vendu pour près de 33 millions de copies de The Witcher grâce notamment au troisième volet.

Sapkowski

Andrzej Sapkowski
credits: Stefan Maszewski/REPORTER

C’est sur ces millions de ventes que Sapkowski, également surnommé le Tolkien polonais, réclame aujourd’hui son dû, à savoir 14 millions d’euros. Ses avocats assurent que l’accord original entre le studio et l’auteur ne reposaient que sur le premier volet à savoir The Witcher sorti en 2007.

De son côté, CD Projekt joue la carte de l’apaisement et de la discussion. « La volonté de l’entreprise est de maintenir de bonnes relations avec les auteurs d’œuvres qui ont inspiré les créations de CD PROJEKT RED. Par conséquent, le conseil s’emploiera à assurer le règlement à l’amiable de ce problème. Toutefois, une telle résolution doit respecter les intentions précédemment exprimées par les deux parties, ainsi que les contrats existants » peut-on lire sur le site du studio polonais.

A noter tout de même que Andrzej Sapkowski a retenu la leçon il touchera bien un pourcentage dans la série The Witcher sur Netflix.

Votez pour la qualité de cet article !

0 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>