Home » Actu » Wind Simulators : pour toujours plus d’immersion

Wind Simulators : pour toujours plus d’immersion

Les Wind Simulators : pour toujours plus d'immersion

Les gamers aiment pousser le bouchon très loin lorsqu’il s’agit d’immersion. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de simulation auto ou moto. Après les simulateurs à vérins hydrauliques, le triple screen ou encore les casques VR, voici le wind simulator.

À quoi ça sert un wind simulator ?

À vrai dire, les wind simulator ne datent pas d’hier. En effet, ils existent depuis plus d’une décennie mais n’étaient pas aussi populaires. Seuls les amateurs de simulation les plus maniaques s’intéressent au wind simulator, dans la mesure où ils veulent reproduire toutes les sensations d’une expérience moto ou auto.

Un système utilisant les wind simulator sur un simulateur de conduite CXC Simulations | Photo : Antuan Goodwin/Roadshow

Un système utilisant les wind simulator sur un simulateur de conduite CXC Simulations | Photo : Antuan Goodwin/Roadshow

Comme son nom l’indique, le wind simulator sert à reproduire l’effet du vent lorsqu’on pratique des sports mécaniques comme la moto ou encore le rallye, le circuit et autres. Cela peut s’avérer futile pour certains, mais significatif pour ceux qui sont à l’affût du moindre détail.

⭐ Ça peut vous intéresser : notre article sur les cockipts et supports volants.

Comment ça fonctionne ?

Il s’agit d’un système qui aura pour but de reproduire l’impact du vent sur le pilote. Ainsi, au fur et à mesure que la vitesse de l’auto ou de la moto augmente, la puissance des ventilateurs augmentera également. Il faut combiner des souffleurs avec une carte électronique de type Arduino en guise de microcontrôleur, ainsi qu’un logiciel de type Sim Tools pour faire le lien entre le simulateur et le code Arduino.

Un setup de simracing équipé de wind simulator | Photo : DCD Simulation

Un setup de simracing équipé de wind simulator | Photo : DCD Simulation

Bon nombre de pilotes utilisent ce système pour des simulateurs de conduite comme Assetto Corsa, Dirt Rally, iRacing et bien d’autres encore. En parallèle,  cela fonctionne également pour de la simu moto.

Le DIY, une piste intéressante

Pour ceux qui sont intéressés par le Wind Simulator, il existe pas mal de plateformes qui en proposent, pour ne citer que CXC Simulations ou encore DCD SimulationCependant, il est tout à fait possible de concevoir un wind simulator soi-même. De nombreux sites et forums proposent des tutoriels permettant de trouver les bons codes Arduino. Cela inclut des conseils pour le montage, et même les bons plans pour acquérir les différents périphériques nécessaires.

Un montage de wind simulators DIY | Photo : Avenga76/ISRTV

Un montage de wind simulators DIY | Photo : Avenga76/ISRTV

Bien évidemment, cela demande beaucoup plus de patience et de persévérance que d’acheter un kit plug and play. Mais autant se le dire : le plaisir est incomparable.

Écrit par
Actu tech, web et gaming : rien n'échappe à Sn00 sur la toile, il ne garde que le meilleur et nous en parle ici !

Vote pour cet article !

1 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>