Home » Actu » Review de BenQ EW3270U

Review de BenQ EW3270U

Résumé
L’écran EW3270U de chez BenQ est un écran d’entrée de gamme dans le monde des dalles UHD en 32 pouces. Aussi, bien qu’il offre des caractéristiques intéressantes, comme une très belle image par défaut, un capteur de luminosité pour ajuster automatiquement l’image à la lumière ambiante ou une connectique complète comprenant un port USB-C, il pèche par un manque de luminosité pour réellement profiter du HDR10. Mais dans l’ensemble c’est un très bon écran polyvalent.
Les +
  • Résolution UHD confortable sur un 32 pouces
  • Bon rendu d’image par défaut
  • Compatible FreeSync
  • Compatible FreeSynatifnc
  • Son contraste natif
  • Capteur de luminosité ambiante
  • Connectique riche
Les -
  • Luminosité trop basse pour le HDR10
  • Manque de réglage au niveau du pied
  • Pas de système de gestion des câbles
  • Fréquence à seulement 60 Hz
8
Tier 1
Réactivité  - 7
Couleurs - 9
Luminosité - 9
Réglages  - 7
Freq. (Hz)  - 7
Résolution - 9

L’écran BenQ EW3270U, est un moniteur équipée d’une dalle VA de 32 pouces, en résolution 4K (Ultra HD 3840 x 2160 pixels), qui offre des caractéristiques très intéressantes, notamment grâce à ses compatibilités FreeSyn et HDR10, mais aussi grâce à son capteur de luminosité ambiante ou encore à son port USB-C. Alors voyons ce qu’il a dans le ventre et si son achat se justifie.

Review de l’écran BenQ EW3270U

En bref :

  • Taille écran : 32 pouces 16:9
  • Résolution : Ultra HD 3840 x 2160 pixels
  • Dalle : TN
  • Temps de réponse : 4 ms
  • Luminosité : 300 cd/m²
  • Contraste : 3000:1
  • Connecteurs : HDMI, DisplayPort, USB-C

45etoiles

Présentation

L’EW3270U est une belle bête qui embarque une dalle VA, donc aux angles de visions larges, avec une grande diagonale de 32 pouces et qui affiche une résolution Ultra HD. Bien qu’il se contente d’une vitesse de rafraichissement de 60 HZ (un peu radin sur ce coup chez Benq), il est compatible FreeSync, donc avec les cartes graphiques AMD. S’il dispose d’un taux de contraste de 3000:1, qui est un taux normal pour une dalle de type VA, là où ça coince, c’est au niveau de sa luminosité. En effet, avec une telle luminosité difficile de concevoir l’appellation HDR puisque la luminosité devrait être au minimum de 540 cd/m². En clair, sur cet écran, l’expérience HDR ne sera pas vraiment au rendez-vous. Mais bon, avant de le descendre en flamme on va aller voir ce qu’il vaut car il offre une connectique riche et quelques caractéristiques très intéressantes.

Design et ergonomie

Niveau design, soyons clair, BenQ ne s’est pas foulé et nous offre un écran plutôt sobre sur lequel on n’a même pas droit à des bords fins. Son pied assez imposant est conçu pour recevoir un ordinateur portable et avec une profondeur de 21 cm il n’encombrera pas trop votre bureau. Assez fin, il se contente seulement d’un réglage d’inclinaison de -5° à +15°. Sur un tel écran il est quand même regrettable de n’avoir ni réglage en hauteur du pied ni réglage par rotation.

ni réglage en hauteur du pied ni réglage par rotationSi l’ensemble est sobre, il est par contre de bonne facture et la qualité des matériaux est au rendez-vous, comme les qualités de fabrication et de finition. L’arrière est à l’image du devant : sobre !

Le bon point est que l’alimentation est intégrée à l’écran, ce qui permettra de gagner un peu de place sur le bureau.

La connectique, plutôt généreuse, est orientée vers le bas. On dispose de 2 entrées HDMI 2.0, d’une entrée DisplayPort, d’une entrée USB-C et d’une sortie casque. Par contre il est dommage que le port USB-C ne dispose pas de la fonction Power Delivery, ce qui limitera grandement la recharge d’un portable. Elle n’est pas impossible, mais avec une puissance de seulement 5 W autant vous dire qu’il ne faudra pas être pressé !!

L’écran est également équipé de 2 enceintes, mais avec une toute petite puissance de 2 W. Ils ne serviront qu’en cas de dépannage et ne vous permettront pas de regarder un film dans de bonnes conditions et je ne vous parle même pas de jouer !

je ne vous parle même pas de jouer !En bas à droite, on trouve 5 boutons pour accéder aux différents réglages, le sixième étant le bouton de marche/arrêt. Bien que les menus soient clairs, la navigation n’est pas évidente et il n’est pas rare de se tromper de bouton ! Sur ce type d’écran un petit joystick aurait été le bienvenu.

L’autre plus de ce EW3270U est d’embarquer la technologie B.I. + (Brightness Intelligence Plus) qui, via un capteur de luminosité intégré à l’écran, permet d’ajuster la luminosité et la température des couleurs en fonction de la lumière ambiante. Ce système fonctionne très bien et permet d’avoir ainsi une qualité d’image optimale en fonction de la luminosité que vous avez dans la pièce.

Evidemment, il offre plusieurs technologies afin de reposer nos petits yeux, comme le filtre anti lumière bleue et le Flicker Free.

comme le filtre anti lumière bleue et le Flicker Free.Bien qu’au format 32 pouces, la définition UHD couplée à Windows 10 ou macOS 10.4 permet une mise à l’échelle efficace à 150%. Ainsi, les éléments affichés ou les textes sont suffisamment gros pour être lisible, même avec la définition native, à condition de se rapprocher un peu de l’écran.

A voir : La Review de l’écran MSI Optix MAG241C

Couleurs, contraste et réactivité

Par défaut, l’EW3270U de chez BenQ, offre un bon rendu d’image. En effet, il a un gamma moyen à 2,2 et un delta E moyen qui se situe à 2,9 soit en dessous du seuil de 3. Seuil au-delà duquel l’œil est capable de faire la différence entre les couleurs réelles et les couleurs affichées. Même si la température affiche une moyenne de 7070K, donc un peu loin des 6500K de référence, elle reste bonne et elle affiche une courbe stable sur l’ensemble du spectre des couleurs. Cela reste donc des données tout à fait acceptables pour un usage polyvalent. Pour les plus pointilleux, un passage à la sonde permettra de mieux calibrer tout ça notamment en amenant le delta E moyen à 2,6 et d’avoir un gamma et une température aux valeurs de référence.

une température aux valeurs de référence.L’EW3270U dispose d’une dalle VA et donc d’un très bon contraste de 3000:1, vous aurez donc des noirs bien profonds qui vous permettront de profiter pleinement de vos films et séries préférés. En jeu, il vous offrira aussi un très bon confort notamment dans les scènes les plus sombres où ce bon contraste vous évitera de vous tuer les yeux pour voir votre ennemi.

Il offre également une bonne homogénéité de l’éclairage puisque l’écart, sur la dalle, ne dépasse pas les 5%, ce qui veut dire qu’il n’y a aucune variation de lumière perceptible à l’œil nu. De plus, aucune fuite de lumière ni aucun effet de clouding n’est à déplorer.

aucune fuite de lumière ni aucun effet de clouding n’est à déplorerComme toujours chez BenQ on dispose de l’overdrive, baptisé AMA, et si’ on règle celui-ci sur « élevé » on aura un temps de réponse plus proche des 9 ms que des 4 ms annoncé par le constructeur. Ce réglage permet en plus d’éviter l’effet de ghosting tout en évitant de tomber dans le reverse ghosting. Il n’est donc pas l’écran le plus réactif du marché, notamment pour les joueurs exigeant de FPS, mais pour les autres jeux cela ne posera aucun problème particulier. On pourra tout de même regretter, sur une telle définition d’image, de ne pas disposer d’un écran en 144 Hz surtout avec la compatibilité FreeSync.

Pour finir, on remarque que cet écran n’affiche aucun retard à l’affichage, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de décalage entre ce qui s’affiche à l’écran et la source.

A lire également : On a testé le Asus Rog Swift PG348Q

Conclusion

Avec cet EW3270U, BenQ se positionne dans l’entrée de gamme des écrans VA 32 pouces. Avec un rendu d’image très correct par défaut, un très bon contraste natif, une compatibilité FreeSync et un capteur de luminosité efficace il dispose de bons arguments pour l’achat. Il est juste dommage qu’il ne dispose pas de plus de réglages au niveau du pied et que sa luminosité ne soit pas suffisante pour réellement profiter du HDR10. Affichant un prix de base à moins de 460 euros, il devient très intéressant grâce à une promo sur Amazon qui le met à moins de 400 euros. C’est donc un achat qui peut se justifier pour un usage polyvalent puisqu’il sera un bon compagnon pour les contenus créatifs tout en permettant de jouer correctement.

Si cet écran ne correspond pas à vos attentes, je vous invite à consulter notre guide d’achat d’écrans pour gamers.

Écrit par
Emmanuel est le testeur en chef du site : chaises, casques, souris tout y passe !

Vote pour cet article !

1 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>