Les Français et le Jeu Vidéo

Il y a encore quelques années, jouer aux jeux vidéo était associé à des stéréotypes peu valorisants. Pour une majeure partie de la population, un gamer était tout simplement un ado ou un geek enfermé 24h/24 dans sa chambre et sans vie sociale. Mais en 2018, ce n’est plus le cas et c’est même tout le contraire !

Le jeu vidéo est aujourd’hui un véritable loisir. Seul, entre amis, en famille, le secteur du jeu vidéo arrive à conquérir sans cesse de nouveaux publics car il faut reconnaître qu’il a cette capacité à se réinventer et à proposer de nouvelles expériences en permanence.

A l’occasion de la Paris Games Week du 26 au 30 octobre prochain, l’équipe d’experts Mon-set-up-gaming.fr a souhaité analyser en détail le rapport entre les français et le jeu vidéo. Elle a choisi l’Ifop pour réaliser une étude par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 septembre 2018 auprès d’un échantillon de 2022 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. Vous verrez que cette étude est riche en enseignements et que le rapport des français envers le jeu vidéo a bien changé !

Zoom sur la pratique du jeu vidéo par les français

Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir à part entière. Plus de 2 français sur 3 y jouent. Le rapport au jeu vidéo a donc très clairement changé. L’arrivée de la Wii et son utilisation familiale il y a quelques années, la Switch récemment mais également les tablettes et les smartphones font que 68 % des français déclarent jouer à des jeux vidéo.

etude-jeux-video

L’intensité de la pratique du jeu vidéo

Comme l’on pouvait s’y attendre, ce sont les jeunes qui ont plus tendance à jouer que leurs aînés. Ils sont en effet 91 % chez les 18-24 ans contre 50 % chez les 65 ans et plus à jouer à des jeux vidéo. Jouer à un jeu vidéo n’est plus un loisir exclusivement masculin. La pratique est en effet aussi répandue chez les hommes et les femmes (68%).

age-jeux-video

Le profil des joueurs de jeux vidéo

Le jeu vidéo, un loisir solitaire ? Non, bien au contraire. L’étude Ifop nous révèle en effet que les personnes en couple jouent plus (70 % contre 64 % chez les célibataires).

Le jeu vidéo est clairement devenu un loisir et à ce titre, on y joue en famille, avec ses parents ou ses enfants mais également entre amis ou entre collègues. Les après-midi en famille ou les soirées entre amis autour d’une console sont devenues monnaie courante.

L’étude nous montre également que plus on monte en catégorie socioprofessionnelle et moins les personnes jouent à un jeu vidéo (de 80 % d’ouvriers à 68 % de CSP+). C’est également le cas avec le niveau de diplôme. La pratique du jeu vidéo passe en effet de 70 % chez les titulaires du bac à 56 % chez les diplômés de niveau supérieur à bac +.

profession-jeux-video

Profession et niveau de diplôme des joueurs de jeux vidéo

Le jeu vidéo au cœur de la famille

Longtemps associé à un loisir solitaire qui créait souvent des fractures chez les familles, jouer à un jeu vidéo est devenu une pratique qui réunit les générations puisque 60% des parents qui sont eux-mêmes des joueurs déclarent jouer avec leurs enfants. Comme une évidence, la majorité des parents et des enfants ne partagent pas les mêmes goûts (56%) en ce qui concerne les jeux vidéo.

Pour ce qui est du contrôle parental, un tiers des parents (33%) laissent leurs enfants jouer en totale liberté, preuve que le jeu vidéo s’est banalisé. Chaque équipement montre toutefois des niveaux de contrôle différents. Les parents sont par exemple 21% à interdire totalement les smartphones contre 13% pour les consoles de jeu. Cette différence s’explique par le fait que les consoles offrent moins de portes d’entrée aux risques liés à internet.

parent-jeux-video

Le contrôle parental vis-à-vis des jeux vidéo

 

Le business du jeu vidéo à Noël

Le jeu vidéo est un produit culturel qui est moins consommé par les français que les films, les séries ou encore la musique et les livres mais c’est pourtant celui qui va remporter la palme du panier moyen à Noël avec une valeur de 61 euros contre 46 pour les livres. Le jeu vidéo est donc un bien culturel acheté par moins de Français en nombre mais c’est l’inverse en valeur.

Avec de nombreux jeux qui sortent en novembre et qui sont très attendus par les gamers, deux tiers des personnes interrogées (67%) déclarent qu’elles vont en acheter lors des fêtes de fin d’année. Si l’on parle en valeur, pour les fêtes, le jeu vidéo engrangerait presque un milliard d’euros de dépenses derrière les livres (environ 1,5 milliard) mais nettement devant la musique (700 millions) et les films et séries (500 millions).

Les achats intégrés (extensions de jeu, options de personnalisation etc.) sont les nouveaux relais de croissance de l’industrie des jeux vidéo. Ils convainquent 20% des Français, qui déclarent l’avoir déjà fait ou être prêts à le faire. Ce n’est pas vraiment une surprise mais la disposition à recourir à ces achats intégrés apparaît beaucoup plus élevée chez les 18-24 ans (38%) ou chez les joueurs investis (42%).

Ce que l’on doit retenir de cette étude Ifop

Le profil des amateurs de jeux vidéo a bien changé ces dernières années. Grâce à internet, aux tablettes, aux smartphones, le jeu vidéo est devenu mobile. On y joue plus, que l’on soit un homme ou une femme, aisé ou défavorisé, jeune ou moins jeune, en famille ou entre amis.

Le jeu vidéo est devenu un loisir à part entière. Le fait que l’on y joue seul, en famille, entre amis, casse enfin l’image désocialisante des gamers. Les parents ont d’ailleurs joué un rôle important dans ce changement. Non seulement ils jouent avec leurs enfants mais ils sont aujourd’hui beaucoup plus confiants à laisser leurs enfants jouer à des jeux vidéo plutôt qu’à les laisser sur leurs smartphones ou sur leurs tablettes qui les exposent plus aux risques bien connus d’internet.

Mais si 2 français sur 3 jouent aux jeux vidéo, il n’en est pas de même pour leur achat. Ils achètent en effet plus d’autres produits culturels mais leur panier moyen pour l’achat d’un jeu vidéo est plus élevé. Au jour d’aujourd’hui, le secteur du jeu vidéo explose et au vue de cette étude Ifop, la tendance n’est pas prête de s’inverser !

depense-jeux-video

Le budget consacré aux jeux vidéo pour Noël

Les résultats complets de l’enquête (téléchargeables)

Vous pouvez télécharger les résultats complets de l’enquête ainsi que ses compléments ci-dessous:

Votez pour la qualité de cet article !

4 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>