Quel câble Ethernet choisir pour optimiser sa vitesse ?

Exemple de câble Ethernet

Tous les câbles ne se ressemblent pas !

Le monde de la connectique n’est pas aussi simple qu’il y parait, les câbles et les technologies qui les composent ont changé. Trouver le meilleur câble Ethernet pour votre modem peut alors devenir une tâche assez ardue. Et pour cause : les caractéristiques techniques peuvent paraître confuses ou superflues. Elles ne sont cependant pas sans importance.
Un câble Ethernet offre une connexion de bien meilleure qualité qu’en Wi-Fi, et il est déjà couramment utilisé dans la plupart des installations professionnelles pour créer des réseaux fiables et efficaces. Il est vrai que le Wi-Fi a pris le pas, pendant un temps, sur la connexion par câble car ça évitait d’avoir ces fameux câbles un peu partout dans la maison ! Mais il est temps qu’il reconquière notre quotidien et fasse partie de notre outillage internet. Et utiliser le câble fourni gratuitement par votre compagnie télécom peut s’avérer insuffisant, voire décevant.

Vue de différents câbles Ethernet

Moi le premier, je pensais qu’un câble Ethernet en valait un autre et quelle ne fut pas ma surprise, en voulant améliorer mon réseau domestique, de découvrir qu’il existait plusieurs catégories de câbles, pas moins de 9 au total !

Catégorie 1 : applications de téléphonie bande passante 300-3400 Hz
Catégorie 2 : applications jusqu’à 1 Mb/s
Catégorie 3 : applications type Ethernet 10 Mb/s sur 100 mètres
Catégorie 4 : applications type token-ring 16 Mb/s
Catégorie 5 : applications type Ethernet 100 Mb/s sur 100 mètres
Catégorie 5e : applications type Ethernet 2,5 Gb/s sur 100 mètres (10 Gb/s sur 30  mètres)
Catégorie 6 : applications type Ethernet 5 Gb/s sur 100 mètres (10 Gb/s sur 55  mètres)
Catégorie 6a : applications type Ethernet 10 Gb/s sur 100 mètres
Catégorie 7 : applications type Ethernet 100 Gb/s

Alors évidemment, vu les configurations et les débits actuels que nous proposent les différents FAI, les catégories qui nous intéressent sont les 5, 6 et 7. Ce qui réduit déjà, dans le bon sens pour une fois, notre choix.

Pourquoi préférer le câble au Wi-Fi ?

Tout simplement parce qu’il offre une quasi absence de latence ! Pour les gamers, c’est un point important : si votre connexion internet à la source est de bonne qualité, il n’y a aucune raison pour que vous rencontriez des lags. De plus, il est souvent mieux muni contre les interférences. À une ère de saturation d’ondes radio et électromagnétiques, ce point est important : des interférences peuvent diminuer la qualité et la stabilité de votre connexion.
Or, si certains câbles sont pourvus de blindages ou de designs pensés pour éviter ce type de désagrément, rien n’est mis en place pour protéger votre connexion Wi-Fi. En conséquence, les câbles Ethernet offrent souvent de meilleures performances de ce point de vue.

Vue d'un câble Ethernet et d'une prise murale pour le branchement
On préfèrera aussi le câble pour une question de sécurité : si des méthodes de plus en plus efficaces existent pour cracker un code Wi-Fi, il est virtuellement impossible de s’immiscer dans une connexion physique.
Malgré les progrès du Wi-Fi, les câbles évoluent toujours plus rapidement, et il est certain qu’ils offriront toujours une connexion plus stable et plus efficace.

CAT 5, 6 ou 7 : Quelle catégorie de câble Ethernet choisir ?

De prime abord, ces trois types de câbles sont identiques. Cependant ils sont assez différents et connaître leurs spécificités vous permettront de faire le bon choix.

Les CAT 5e (Classe D), qui sont les câbles Ethernet les plus anciens encore disponibles sur le marché, sont souvent un peu moins coûteux. Leur principale limitation, c’est leur bande passante de 100 MHz et l’incompatibilité avec une puissance de connexion à la source de 10 Gb/s. En conséquence, votre connexion dépassera rarement au mieux les 100 Mb/s.

Les CAT 6 et 7 (respectivement, classes E et F) s’en sortent bien mieux, avec respectivement 250 et 600 MHz de bande passante. Si l’on arrive à ces taux, c’est grâce à de nouvelles méthodes d’isolation des câbles qui assurent un meilleur acheminement de l’information, qui également limitent les pertes et donc logiquement, offrent une meilleure qualité de la transmission.

Pour une connexion domestique, la différence sera sans doute relativement imperceptible; mais si vous êtes un gamer ou que vous avez besoin de beaucoup de bande passante, ce facteur est plus important qu’il y paraît.

Pour simplifier, disons qu’il existe deux types de câbles principalement accessibles au grand public:

  • Les STP (Shielded Twisted Pair) disposant d’un isolant qui protège les fibres de cuivre des interférences radio et électromagnétiques. Si vous voyez la mention STP, vous constaterez qu’ils sont généralement plus coûteux, et rarement plats.
  • Les UTP (Unshielded Twisted Pair) sont les plus courants. La gaine qui entoure les câbles est en caoutchouc et ne protège pas la connexion.

Présentation des différents types de câbles Ethernet

Les facteurs à garder à l’esprit sont la longueur de votre câble et les sources d’interférences. Plus votre câble est long, plus il risquera de perdre des données en cours de route. De même, la proximité avec un pylône électrique, des lignes haute tension ou un important câblage causera fatalement des interférences. Donc si vous besoin de 3 mètres, inutile d’acheter un câble de 10 mètres !

Il est facile d’être tenté par un câble plat : ils sont design, ergonomiques et s’adaptent idéalement aux angles. Cependant, les gaines qui les composent sont fatalement plus fines ou plus souples, et protègent donc moins les fibres en cuivre. Que ce soit contre les interférences ou les torsions, les câbles plats sont moins prémunis.

Si les câbles ronds posent tous les problèmes qu’on leur connait – ils sont plus difficiles à ranger ou à enrouler efficacement par exemple – ils garantissent une meilleure qualité de connexion et ouvrent la voie à des systèmes d’isolation plus efficaces.

Pour conclure, je vous invite à regarder votre débit max afin de choisir la catégorie la mieux adaptée, bien prendre en compte la distance nécessaire afin d’éviter les mètres superflus, privilégier les câbles de type STP et ne pas hésiter pas non plus à y mettre le prix : l’écart de budget entre chaque produit n’est pas faramineux, mais la durabilité et la qualité de l’isolation sont deux facteurs qui vous feront vite oublier les quelques euros supplémentaires que vous aurez investis. D’ailleurs, à l’heure actuelle, un câble de catégorie 5 est au même prix qu’un câble de catégorie 6, donc autant privilégier le catégorie 6. Et si je n’ai pas parlé des catégories 7, c’est tout simplement que, pour un réseau domestique, cela ne présente aucun intérêt vu que les FAI ne fournissent pas de tels débits à l’heure actuelle.

Votez pour la qualité de cet article !

0 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>