Article 13 : Pourquoi les Youtubeurs ne sont pas contents ?

logo-youtube

Les Youtubeurs sont en colère et il y a de quoi ! Ils sont de plus en plus nombreux à se rallier sous les hashtag #SaveTheInternet et #SaveMyInternet, pour faire front contre la directive Copyright et son désormais célèbre article 13. Une pétition est en cours, et des sites internet naissent pour faire de la résistance ! Pourquoi donc un tel vent de panique est en train de souffler et est-ce vraiment la fin de l’internet libre comme certains le prétendent ? Voici quelques explications.

C’est quoi cet article 13 ?

Il s’agit tout simplement d’un article visant à protéger les droits d’auteur. En effet, les grands médias comme les chaînes de télévision ou les grosses boites de production, estiment perdre beaucoup d’argent à cause des plateformes de partage et des réseaux sociaux. Les œuvres audiovisuelles ou simplement une partie de ces dernières, sont partagées ou utilisées trop facilement à leur goût.

L’article 13 va donc rendre Youtube, Facebook ou encore Instagram et bien d’autres, responsables pour l’utilisation de contenu protégé. Si un internaute poste une vidéo comprenant des images, des musiques, des marques ou mêmes des textes protégés, c’est la plateforme qui sera condamnée à payer un dédommagement aux ayants droit.

Un travail de création qui devient alors impossible

Les plateformes pointées du doigt sont nombreuses, avec Youtube en tête. Elles estiment ne pas pouvoir obtenir les droits de tous les artistes, de tous les médias ou de toutes les boites de production, et elles ne peuvent pas non plus contrôler l’ensemble des vidéos postées chaque minute.

Elles devront donc mettre en place un filtrage, qui risque de censurer ou en tout d’empêcher la mise en ligne d’une grande partie des créations des Youtubeurs. En effet, on suit tous quelques chaînes Youtube comme le Joueur du Grenier, Math se fait des films et tant d’autres, qui critiquent, testent ou parodient des films ou des jeux.

Si la directive est adoptée en état, ils ne pourront plus utiliser la moindre image ou la moindre musique des médias qu’ils testent ou critiquent. Ce sera donc très compliqué, voir même impossible pour certains, de continuer à faire vivre leur chaîne. Comment critiquer un jeu, parler de son gameplay ou de ses graphismes, s’il est impossible de montrer quelques images ?

Ce n’est pourtant pas du vol de contenu, et il y a souvent un gros travail de création ou d’écriture qui va bien au-delà des quelques secondes d’image ou de musique puisées dans un jeu. Les Youtubeurs sont donc particulièrement inquiets, et on peut les comprendre. Pour beaucoup, il s’agit de leur travail, et ils seront donc peut-être obligés d’arrêter leur activité.

Internet fait de la résistance

meme-internetUne pétition a été lancée, et plusieurs millions d’internautes l’ont déjà signé. Les hashtags #SaveMyInternet et #SaveTheInternet circulent de plus en plus.

Si vous estimez que cet article 13 est un risque pour la liberté du net alors il est tant de rejoindre la résistance ! Si la loi est adoptée, alors perdra à coup sûr énormément de contenu de qualité sur Youtube et sur d’autres plateformes. Même la culture « meme », est en danger.

Au final, si seul les ayants droit peuvent utiliser les images ou les musiques de l’ensemble des médias du jeu ou de l’audiovisuel, internet va simplement se transformer en une seconde télévision. Personnellement, j’ai déjà signé la pétition, et il faut espérer que les députés européens sauront prendre la bonne décision. Protéger les droits d’auteur, c’est une chose, mais empêcher la critique et la parodie serait un coup dur pour la liberté d’expression.

Votez pour la qualité de cet article !

0 1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>