Mon test du Shadow PC

Les +
  • Prise en main facile
  • Très bonnes performances lorsqu'on a la connection qui va
  • Prix intérressant pour avoir une config à jour sans dépenser à chaque fois
Les -
  • Nécessite une bonne connection
  • Espace de stockage un peu faible
8.3
Excellent
Prix - 7.5
Efficacité - 8.5
Prise en Main - 8
Performances - 9

Je viens de passer un mois à tester le Shadow PC, ou autrement dit le cloud gaming (enfin pas tout à fait mais je vais tout vous expliquer) développé par des gars bien de chez nous : la société française Blade !

Il est donc temps maintenant que je vous fasse part de mon retour sur cette expérience.

1.Présentation du Sahdow PCQu’est-ce que le Shadow ?

Vous êtes un gamer, mais votre PC commence à vieillir sérieusement et votre portefeuille crie famine ? Ne soyez pas désespéré, une solution existe pour continuer à jouer sans avoir à vendre un de vos reins : le Shadow PC qui propose un service de PC dématérialisé pour les gamers.

Il ne s’agit donc pas vraiment de cloud gaming, comme peut le proposer Nvidia avec son GeForce Now qui ne permet d’accéder qu’à des jeux, puisque Shadow propose l’accès à une machine complète à distance, avec toutes les technologies nécessaires pour avoir une latence la plus faible possible et une image de (très) bonne qualité et ce, depuis un PC ou un Mac, mais pas seulement.

En effet, la promesse que nous fait Shadow est que vous pouvez jouer depuis n’importe quel périphérique : « Accède à ton Shadow depuis n’importe où. Transforme ton laptop ou Mac en PC haut de gamme, fais tourner les derniers jeux sur ton smartphone, ou fais de ta smart TV Android une console dernier cri. Tu peux même passer d’un appareil à un autre en changeant d’écran instantanément ! Télécharge l’app Shadow pour toutes les plateformes et profite de la même qualité d’expérience partout ».

Ce qui permet donc de faire du jeu mais aussi de la bureautique, regarder un film ou encore écouter de la musique ; en bref, faire tout ce que vous pouvez faire avec un véritable PC.

Ainsi Shadow ne va pas vous vendre un ordinateur à proprement parler mais un abonnement vous permettant d’avoir accès à un ordinateur virtualisé avec une carte graphique dédiée. En général, la dernière en date ou presque : à l’heure où j’écris ces lignes, je bénéficie d’un GTX 1080, ce qui est plutôt pas mal, vous en conviendrez !

Vous allez me dire, ok pas besoin d’un gros PC, mais comment ça se passe si on ne me vend pas de matériel ? Eh bien en clair, une fois que vous serez connecté au service, une fenêtre va s’ouvrir avec un Windows 10 comme s’il était sur votre PC à la maison, puisque le système d’exploitation, ici Windows, est alors tout simplement streamé !

Seule, une connexion d’un minimum de 15 Mb/s vous sera demandée mais Shadow nous certifie que « Shadow a été optimisé pour être accessible via la VDSL, l’ADSL et même en 4G ! ».

Personnellement, je n’ai testé que sur mon PC de bureau, où ma connexion est plus que suffisante puisque je dispose de 30 Mb/s.

À noter : Shadow propose tout de même un boitier, le Shadow Ghost, pour ceux qui n’auraient vraiment rien ou seraient désireux de pouvoir jouer ailleurs que devant leur PC, sur leur télé par exemple. Bon, question design c’est assez … spécial comme vous pouvez en juger sur la photo ci-dessous ! Il dispose d’un port Ethernet, d’un port HDMI 2.0, de deux USB 2.0 et deux USB 3.0, du Wi-Fi, du Bluetooth et des ports jack, micro et casque. Le tout pour des dimensions de 182 x 123 x 50 mm et d’un poids de 190 g.

2.ghost_specs_2xConcrètement, comment ça fonctionne ?

Contrairement à un service classique de streaming de jeux vidéo, Shadow est un ordinateur complet auquel on accède en se connectant simplement à son compte. Tout repose sur une infrastructure qui lie les datacenters de Shadow à votre écran.

En gros, ça vous installe une interface client style Steam ou Origin (pour ne parler que d’eux) et il suffit ensuite de passer par cette interface pour être sur le Shadow PC et profiter ainsi de toute sa puissance pour pouvoir jouer dans les meilleures conditions.

3.Serveurs Shadow PC

Les serveurs de chez Shadow

Serveurs Shadow

Le Shadow PC c’est ça :

– Une GTX 1080

– 12 Go de Ram en DDR4 – 2400 MHz

– 256 Go de stockage en SSD (Jusqu’à 1To avec option payante en HDD)

– Windows 10, 64 bits

– Un processeur Intel Xeon, qui serait l’équivalent d’un Core i7 (4 cœurs / 8 Threads)

Et pour avoir accès à tout cela il vous faudra donc prendre un abonnement mensuel pour lequel plusieurs formules sont disponibles :

– 29,95 € avec engagement sur 12 mois

– 34,95 € avec engagement sur 3 mois

– 44,95 € pour 1 mois.

(Attention : les abonnements sont en renouvellement automatique !)

Et Shadow tient à être clair sur un point : « Les données vous appartiennent toujours, et personne ne peut y accéder. Votre ordinateur reste de plus toujours protégé par son mot de passe Windows et vous pouvez même chiffrer vos données si vous le souhaitez. »

Maintenant que vous savez ce qu’est le Shadow PC, passons à mon expérience de ce service.

L’abonnement et les débuts.

Tout commence sur le site de Shadow où il vous faudra donc choisir une formule d’abonnement puis télécharger leur client.

Une fois l’abonnement pris, l’accès n’est pas immédiat, comme vous en informe la Team Shadow avec cet email que j’ai reçu après mon inscription.

4.Premier mail après abonnementJe m’attendais donc à devoir patienter une quinzaine de jours mais au bout de 4 jours, mon accès était validé. Et là, rien de compliqué, tout est expliqué clairement et à réception du mail d’activation il vous faudra compter 10 petites minutes pour que tout soit installé sur votre ordinateur. Une fois le client installé, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur l’icône Shadow sur le bureau de votre PC et vous avez accès au panneau de connexion comme n’importe quel client.

5.Panneau de connexion

Panneau de connexion

Une fois vos logins entrés, vous accèderez au menu suivant :

6.Menu Principal

Menu principal de Shadow

Comme vous pouvez le voir, vous aurez ici accès à différentes options dont le débit que vous souhaitez allouer au client ou encore un démarrage en mode fenêtré ou en mode plein écran.

Une fois que vous aurez cliqué sur le bouton « Démarrer », voilà ce qui va se présenter à vous :

7.Page d'accueil bureau mode fenetré

Page d’accueil bureau mode fenetré

Comme vous le voyez, ici en mode fenêtré, vous vous trouvez face à une vraie interface PC sous Windows 10 et là, pas besoin que je vous explique puisque tout se passe exactement comme sur un PC tournant sous Windows, ni plus ni moins !

Installation des jeux

Oui, car si on est là, c’est bien pour jouer ! Et là, grosse surprise puisque Shadow dispose d’1 Gb/s en débit descendant et de 100 Mb/s en débit montant ! Autant dire que l’installation ou les mises à jour se font plus que rapidement ! Pour vous donner un exemple, j’ai downloadé BattleField V (51 Go) en moins de 8 min et Star Wars Battlefront (92 Go) en moins de 13 !

Et pour l’installation des jeux, ça se passe comme sur votre PC. D’ailleurs ça se passe tellement comme sur votre PC qu’au moment de jouer à Battlefield V, j’ai reçu un message m’informant que les pilotes de ma carte graphique n’étaient pas à jour. Et là, petit coup de chaud, car je me suis dit que comme ce n’était pas MA carte graphique, je ne pourrais certainement pas mettre à jour mes drivers. Mais pas du tout ! J’ai lancé la mise à jour automatique Nvidia et tout s’est fait, là encore, comme si j’étais sur mon PC et, quelques minutes plus tard, je pouvais jouer sans problème.

Petite précision au niveau du débit : si, évidemment au départ, je ne me suis connecté qu’en Ethernet, ce qui est quand même conseillé pour le jeu, j’ai testé aussi la connexion par Wi-Fi qui est tout à fait possible, à condition bien sûr d’avoir une bonne connexion Wi-Fi.

En fait le seul point noir est que vous ne disposez que de 256 Go pour le stockage, et lorsque l’on joue, c’est finalement très peu ! Car rien que BF V et Star Wars Battlefront vont déjà vous occuper pas loin de 145 Go. Une fois War Thunder et Assassin’s Creed (et donc Steam) installés, je ne pouvais plus rien installer d’autre. Normalement, Shadow propose une offre d’extension de stockage à 1To, moyennant finance bien sûr, mais je ne pourrai vous donner le coût de cette option puisqu’en ce moment comme le dit Shadow : « Nous avons malheureusement été victime de notre succès pour cette offre ! En effet, nous n’avons plus de stockage additionnel pour le moment. Mais rassurez-vous ! Ces derniers reviendront très vite (…) »

En jeu ça donne quoi ?

Avant de parler du jeu à proprement dit, une petite précision : étant en dual-screen, je souhaitais jouer en mode fenêtré, sauf que c’est tout bonnement impossible car le mode fenêtré a tendance à bugguer… mais uniquement dans certaines conditions, je m’explique : si vous démarrez en mode fenêtré et que vous jouez non-stop, aucun problème, c’est fluide et tout est parfait. Mais si vous avez le malheur de mettre le jeu sur pause pour passer sur l’autre écran ou que vous faites un Alt/Tab, lorsque vous revenez au jeu, cela crée une latence énorme ! Lorsque j’ai joué sur Battlefield V, mes mouvements de souris avaient un décalage, sur l’écran, de presque 1 seconde ! Autant dire que c’est injouable. Mais ce problème a été immédiatement réglé en passant en mode plein écran via le Shadow Control Panel qui se trouve sur le bureau et sans avoir à relancer le jeu.

8.Ecran d'accueil Shadow control PanelJe profite d’ailleurs de la photo ci-dessus pour vous faire remarquer que vous avez accès à plusieurs onglets pour effectuer certains réglages :

– Connexion : vous permet d’adapter votre bande passante à votre débit soit de façon automatique, mais étant sur une version Beta cela engendre quelques petits lags ; soit de façon manuelle comme je l’ai fait moi-même en limitant ma bande passante à 24 Mb/s et cela fonctionne parfaitement.
De plus, vous pouvez aussi activer un mode faible connexion si votre débit est vraiment trop bas et ainsi, profiter tout de même d’un bon affichage.

– Vidéo : vous permet d’améliorer le rendu des couleurs que personnellement, je n’ai pas eu besoin d’activer et vous permet aussi d’accéder à un « mode Shadow » qui modifie légèrement la colorimétrie (je l’ai activé par curiosité mais je n’ai pas vraiment vu de changement !)

– Divers : vous permet de régler la sensibilité de la souris et d’activer ou non la mise à jour automatique de Windows.

Une fois cela fait, il ne vous reste plus qu’à jouer et le jeu est tout simplement parfait. L’affichage pourra se faire en FHD 1080 à 144 Fps (ce qui est mon cas) jusqu’à du 4K 60 Fps. Autant dire qu’il y en a pour tous les écrans. Même si, soyons clair là-dessus, avec une carte graphique Nvidia 1080, faire tourner du 4K en 60 Fps ça va être très compliqué (voire impossible) et d’autant plus si votre connexion internet se limite à 15Mb/s !

9.Exemple SWBFMais en FHD, la qualité d’image est juste parfaite, car, que je joue en passant par le Shadow ou directement sur mon PC, je n’ai constaté aucune différence de qualité d’affichage ! Ou plutôt si, car, ne disposant pas d’une Nvidia GTX 1080, je ne peux normalement pas jouer en détails « ULTRA » ; mais ici tout était à fond et c’était juste du pur bonheur, car je n’ai eu à souffrir ni de latence, ni de lag ni de freeze indésirables ! De même je n’ai pas eu à souffrir d’artefact disgracieux ou de pixellisation intempestive ! Mon expérience en jeu a été exactement la même qu’en passant par mon PC, voire même mieux par moments en ce qui concerne la latence !

J’ai joué en multi-joueurs avec des amis qui ne se sont absolument pas rendu compte que j’étais sur le Shadow PC, que ce soit pour le jeu ou pour la discussion via Discord.

Pour réussir ce tour de force, Shadow encode son flux vidéo en H.264 ou 265 et leur objectif principal est bien celui-là : avoir la meilleure image tout en étant le moins gourmand possible au niveau des données internet, et c’est un pari réussi !

Et sachez que même si Shadow préconise un débit minimum de 15 Mb/s pour avoir la meilleure qualité vidéo possible, après des tests fait en bridant mon débit à 15Mb/s j’ai pu constater des petits ralentissements en jeu, en conservant du FHD en mode « Ultra », mais ce n’est pas vraiment rédhibitoire non plus. C’est pour ça que lorsque Shadow dit qu’il est possible de jouer dès 5 Mb/s en rognant légèrement sur la qualité vidéo, je pense que ça sera plus que « légèrement pour le coup ». Mais cela étant possible, ça laisse donc cette solution accessible à une majorité de personnes !

Pour le jeu en 4G, après des tests sur mon téléphone, je dois avouer que c’est plus mitigé, mais là ce n’est pas Shadow le responsable, mais le réseau et sa qualité. En effet, le jeu n’est pas toujours agréable, on aura des ralentissements et des petits freezes, surtout si le réseau est saturé, à choisir il vaut mieux privilégier la connexion en Wi-Fi et éviter de jouer dans le train ou le métro !

De plus, en un mois de jeu, je n’ai constaté aucune instabilité du système, comme je n’ai jamais eu de souci pour me connecter, quel que soit le jour où l’heure de la journée. J’ai fait exprès de jouer aux heures de pointe en France, comme en décalé la nuit, pour voir si nos amis étrangers avaient une influence ou non sur la connexion au client ou sur les jeux, et …. Absolument rien !
J’avais lu quelques articles en 2018 sur le Shadow PC qui parlaient de bugs et d’instabilité du système, mais il semble que l’équipe de Blade a bien bossé sur ces problèmes et les a résolus.

Le Shadow PC est-il vraiment économique ?

Vaut-il mieux acheter un PC classique ou avoir un abonnement Shadow ? Là est bien la question !

Pour y répondre, rien de mieux qu’un petit calcul rapide. Partant du principe qu’une grosse machine gamer a une durée de vie d’environ 3 ans (s’il ne vous arrive aucun souci nécessitant le remplacement d’un composant ou sa réparation !), pour une configuration équivalente au Shadow PC, il vous en coûtera, aujourd’hui, environ 1 500 €. De plus, un PC consommant environ 150 à 250 watts par an, il faudra compter environ 100 € de plus par an pour le coût de la consommation électrique.
Donc, pour 3 ans, un PC gamer classique vous reviendra en moyenne à 1 800 € (moyenne plutôt basse).

Pour le Shadow PC, si on part sur l’abonnement annuel pour une période de 3 ans, il vous en coûtera donc 29,95 x 36 = 1 078,20 € et c’est tout, puisque le coût électrique sera nettement moindre si vous jouez depuis un PC plus ancien ou via une tablette.

Mais admettons que vous souhaitiez acquérir le Shadow Ghost, il vous faudra rajouter 120 € et sa consommation étant donnée pour 15 watts, cela représente un coût d’environ 10 € par an ; soit avec la box un total d’environ 1 210 € pour 3 ans.
On est donc gagnant de moins de 300 € : pas de quoi sauter au plafond, me direz-vous ! Oui, mais deux choses : d’une, il s’agit d’un abonnement mensuel pour le Shadow, donc plus facilement gérable quand on n’a pas les moyens de sortir 1 500 € d’un coup ; et de deux, un fait non négligeable : c’est que le Shadow PC évolue et vous offrira toujours les derniers composants disponibles sans que vous n’ayez rien à payer en supplément !

On peut donc en conclure que le Shadow est intéressant financièrement quand on n’a pas les moyens d’acheter un gros PC gamer.

Conclusion

avis-shadow-pcVous l’aurez compris, mon expérience du Shadow PC a été plus que positive car on se retrouve avec un système qui est très performant, très stable, qui offre une latence parfaite pour jouer à n’importe quel jeu, un affichage qui ravira les plus exigeants et surtout qui est évolutif sans qu’on ait à faire quoi que ce soit.

De plus, financièrement, ça peut être un bon compromis pour ceux qui ont des moyens limités ou n’ont pas la possibilité de sortir une grosse somme d’un coup. Sans compter que ce système étant multiplateformes, vous pouvez l’emmener partout sans avoir à vous trimballer sous le bras un PC imposant. Et détail non négligeable, les données personnelles sont très bien protégées, voire mieux que sur mon PC, ce qui permet de travailler avec sans aucun souci.

Le seul point noir réside dans la capacité de stockage trop limitée si on est un gamer multi-jeux, surtout avec les jeux actuels, vraiment gourmands en termes de stockage.

Vote pour cet article !

5 0

Donne ton avis en commentaire !

 
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
  S’abonner  
Notifier de