Home » Jeux Vidéo » Gloomhaven

Gloomhaven

gloomhaven

C’est en 1970 que le premier jeu de stratégie au tour par tour fit son apparition. Empire (paru en 1977) est considéré comme le tout premier jeu du genre. L’évolution à partir d’Empire se fit de plus en plus rapide avec des titres comme Reach for the Stars, Artillery Duel ou encore le célébrissime et désormais culte, Civilization de Sid Meier, qui a réussi à garder sa notorité et l’engouement de sa communauté bien des années après son apparition. C’est d’ailleursdans cette lignée que s’inscrit Gloomhaven, qui est un nouveau jeu RPG stratégique au tour par tour, développé par Flaming Fowl Studios, qui est studio indépendant, et édité par Asmodee Digital. Le jeu est une adaptation du mythique jeu de plateau du même nom (Gloomhaven donc pour ceux qui n’ont pas suivi).

gloomhaven

De concept à succès mondial

L’aventure de Gloomhaven est plutôt intéressante et mérite d’être racontée. Elle provient de l’imaginaire d’Isaac Childes, un physicien et créateur de jeux de plateau (faut croire qu’il peut exister un lien entre les deux). Il lança en 2015 une compagne de financement participatif sur Kickstarter pour parvenir enfin à faire publier son jeu. Dès que les contributeurs reçurent leurs copies, Gloohaven commença vraiment à faire parler de lui et finit par se forger une solide réputation parmi les amateurs du genre. Une deuxième compagne de réimpression a réussi à réunir presque 4 millions de dollars (3 999 795 $ très précisément).

Le jeu a été lancé, comme le veut la mode en ce moment, en Early Access ou Accès anticipé pour les anglophobes, le 17 juillet sur Steam pour la modique somme de 25 € (24.99 pour être exact mais on n’est plus à ça de près). D’ailleurs Gloomhaven n’est pas le premier coup d’essai du studio de développement impliquant des cartes dans son gameplay. On peut évoquer leur tout premier titre, Fable Fortune, qui se passe dans l’univers du jeu de même nom et qui regroupe toutes les créatures qu’on a rencontré pendant nos aventures dans les contrées lointaines d’Albion(Fable, au cas où).

gloomhaven

L’équipe de développement n’a pas lésinée sur la communication des différents aspects du jeu. Ils ont même animés un live de 4 heures en jouant à leur dernière production en expliquant les détails du gameplay et ce qu’ils ont fait par rapport au jeu de base. Les développeurs ont insistés sur le fait que le jeu a été créé pour être une adaptation en jeu vidéo du jeu de plateau. Tout a été travaillé et modelé pour correspondre au mieux à l’œuvre d’origine tout en apportant une nouveauté dans la vision et offrir une nouvelle aventure. Il est important à noter que pour donner de la crédibilité à leurs propos, Isaac Childes lui-même, a travaillé en étroite collaboration avec le studio pour respecter le matériau de départ. Ce qui signifie que les amateurs du jeu de plateau retrouveront les mêmes mécaniques du jeu de plateau sur sa version virtuelle.

C’est par là que ça se passe

Pour sa première version, Gloomhaven nous proposera seulement un mode en solo, il faudra attendre la fin de l’accès anticipé pour voir arriver un mode multi-joueurs, étant encore en développement. Nous prenons le contrôle d’une compagnie de mercenaire à la recherche de richesse et de gloire (plus de la richesse mais prendront quand même la gloire). L’accès anticipé nous fournit quatre des dix-sept personnages jouables pour constituer notre équipe. Nous devons parcourir différents donjons et débusquer les trésors qu’ils referment. Pour les garder, des monstres de plus en plus puissants et où chaque erreur de notre part, peut mettre tout simplement fin à l’aventure. Ces ennemis auront d’ailleurs leurs talents et leurs capacités et on risque de tomber sur pas mal d’unités élites ennemis ainsi que des bosses particulièrement belliqueux.

Les quatre personnages de l’accès anticipé constituent un panel de classes assez classique par rapport à ce qui se fait. On a le tank, le guerrier DPS, le voleur/assassin et le mage. La classe des tanks est représentée ici par Savaas Cragheart, un être de pierre (un peu comme la chose des quatre fantastiques). Ses attaques sont dévastatrices et risquent d’aplatir les ennemis, mais peuvent également toucher les alliés. Orchid Spellweaver est la mage du groupe. Elle a très peu de points de vie, ce qui en fait le pire tank possible, mais ses sorts et capacités magiques sont monstrueusement efficaces avec des attaques aussi bien de zone qu’en mono-cible. Elle peut également soigner les alliés, leur fournir une sorte d’armure/bouclier et peut même faire apparaître des créatures qui lui obéissent. Notre troisième mercenaire est le guerrier DPS/barbare. Inox Brute est un mercenaire se servant se sa force et de sa férocité pour gagner de l’argent en travaillant de celui qui paye le plus. Ce personnage sera le plus accessible aux nouveaux joueurs car demandant moins de maîtrise pour le jouer. Bien qu’il ne soit pas un tank à proprement parlé, ses nombreux points de vie lui permettront de prendre quelques coups sans trop de problèmes. Le dernier est le seul humain de la bande (du moins pour cette version) et il est spécialisé dans les assassinats et les actions opportunistes. Elle peut entrer et sortir du combat, empoisonner des ennemis ou finir les plus affaiblis mais encore (et surtout) voler de l’or.

gloomhaven

Couper des têtes et ensuite poser les questions

A l’image d’un X-COM, il faudra déterminer le déplacement et les actions de nos personnages selon ce qu’on a en face. Gloomhaven a la particularité de représenter ses actions par des cartes jouables pendant le tour de chaque personnage. Ces dernières sont divisées en deux, dont chaque moitié (moitié haute et basse) représente une action, ainsi qu’un chiffre, qui représente le score d’initiative. Chaque tour, on joue deux cartes de notre main. Le score de la première carte déterminera l’ordre de l’initiative (l’ordre d’action des entités impliquées dans le combat). Quand c’est notre tour d’agir (selon le score obtenu en initiative), on choisit soit l’effet de la moitié haute de la première carte et la moitié basse de la deuxième carte soit le contraire, la moitié basse de la première carte et la moitié haute de la seconde. Les capacités varient d’un personnage à l’autre et chacun dispose de ses propres capacités offrant des centaines de possibilités et de combinaisons possibles.

gloomhaven

Deux modes seront au rendez-vous. Le premier est le mode principal, qui est le mode compagne. Dans ce mode, on doit progresser au fur et à mesure des donjons pour débloquer de plus en plus de nouveaux endroits ainsi que des cartes de capacités et de l’équipement. Les scénarios demandent des prérequis pour pouvoir y jouer et chaque scénario ne peut être joué qu’une fois. Le deuxième mode du jeu est le mode Rogue-like qui nous laisse la possibilité de jouer aux différents scénarios sans avoir besoin d’un prérequis et autant de fois qu’on veut. On peut également choisir l’option Donjon au Hasard qui pioche un scénario d’une liste de scénarios généré procéduralement, ce qui donne au jeu une immense durée de vie qui pourra facilement se chiffrer en centaine d’heures.

Le studio anglais invite la communauté et les amateurs du style et du jeu de plateau à leur faire parvenir ses suggestions et avis sur leur jeu pour l’améliorer au fur et à mesure jusqu’à sa sortie finale. Les développeurs essayent de maintenir une communication ouverte basée avec fans et encouragent cette dernière.

Écrit par
Saktus test régulièrement des jeux vidéos et nous fait des compte rendu aux petits oignons !

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>