Home » Casque Gamer » Mon Test du Steelseries Arctis 1 Wireless

Mon Test du Steelseries Arctis 1 Wireless

Résumé
Avec l’Arctis 1 Wireless, Steeelseries a repris le très bon Artcis 1 auquel il a coupé le fil pour mettre une connexion 2,4 Ghz via un dongle USB-C, connectique plutôt originale mais très bien vue ! Il n’y a donc rien à dire que ça soit au niveau de sa conception, de son confort ou encore de son rendu sonore, très bon. Mais le passage au sans-fil fait monter le prix en flèche et c’est peut-être sur ce point que l’Arctis 1 Wireless pèche vraiment au final.
Les +
  • Confort et ergonomie
  • Qualité de conception et de fabrication
  • Bon rendu sonore
  • Micro détachable
  • Connexion 2,4 GHz sans latence
Les -
  • L’augmentation drastique de son prix !
  • La recharge un peu longue
8.4
Tier 1
Design  - 8
Matériaux  - 8
Audio  - 8
Micro  - 9
Confort  - 9
Ergonomie  - 9
Fonctionnalités  - 8

Steelseries cherche toujours à étoffer sa gamme de casques pour gamers et avec l’Arctis 1 Wireless il nous offre une version sans fil de son casque d’entrée de gamme. J’ai eu ce casque entre les mains pour le tester afin de vous dire si le surcoût, loin d’être négligeable, lié à son passage au sans fil, est réellement justifié sur un tel casque. Sa spécificité est d’avoir un connecteur sans fil de type USB-C, qui lui permet ainsi d’être compatible avec toutes les plateformes.

Mon test du casque Steelseries Arctis 1 Wireless

  • Transducteur : 40 mm
  • Réponse en fréquence : 20 Hz à 20.000 Hz
  • Impédance : 32 ohms
  • Type de connexion : sans fil via dongle USB-C
  • Type audio : Stéréo
  • Sensibilité micro : 98 dBSPL
  • Micro : bidirectionnel détachable

45etoiles

Unboxing et design

Côté packaging on retrouve l’habituelle boîte en blanc et orange, typique de chez Steeelseries. Sur la face avant on a une photo du casque, ainsi que sa compatibilité sans fil, ce qui explique que Xbox n’y soit pas mentionné puisque l’Arctis 1 Wireless peut bien se brancher sur une manette Xbox, mais en filaire uniquement ! On trouve également les mentions nous indiquant que le type de connexion est bien du 2,4 Ghz et non pas du Bluetooth, via un dongle en USB-C et que l’arceau est métallique.

l’arceau est métallique

Sur la face arrière on nous montre son ultra compatibilité sans fil avec tous les supports : PC, PS4, Nintendo Switch et smartphones Android.

ultra compatibilité sans fil

Sur l’une des tranches on trouve les caractéristiques principales du casque ainsi que la connectique fourni avec.

la connectique fourni avec

Cette connectique comprend :

  • Le dongle USB-C
  • Un câble micro USB pour la recharge
  • Un câble jack 3,5 mm lorsqu’on veut l’utiliser seulement en écoute audio et qu’il est déchargé
  • Un câble adaptateur USB pour brancher le dongle sur un PC.

le bundle est assez bien fourni

Autant dire que même si on est sur de l’entrée de gamme, le bundle est assez bien fourni.

Au déballage le casque est bien protégé dans du plastique thermo moulé, et tous les accessoires sont bien présents avec un petit manuel d’utilisation clair et précis. Et, bien qu’il soit sans fil, le casque ne semble pas avoir pris trop d’embonpoint à cause de la batterie et reste assez léger.

Côté design aucune surprise puisqu’on reprend exactement celui de l’Arctis 1 filaire auquel on a coupé le fil à la patte !

Evidemment on retrouve toujours cette qualité de conception et de fabrication, avec des finitions irréprochables. Sa conception tout plastique, à part l’arceau métallique, ne fait pas cheap du tout et on ne note aucun grincement en le manipulant.

on ne note aucun grincement en le manipulant

Donc bien que tout plastique, il devrait résister à quelques chutes imprévues sans qu’il n’y ait de casse.

sans qu’il n’y ait de casse

On a des oreillettes avec des coques en plastique noir mat, qui vont retenir un peu les traces de doigt, mais rien de dramatique, sur lesquelles est apposé le nom du fabricant.

Niveau design on fait vraiment dans la sobriété, du noir, du noir et encore du noir, seul l’intérieur des oreillettes offre un peu de fun (enfin il faut le dire vite !) avec des dessins de forme géométrique.
Evidemment comme on est sur de l’entrée de gamme on ne dispose pas d’éclairage RGB.

Le casque est bien évidemment compatible avec le logiciel Steelseries Engine 3.

A voir : Notre avis sur le Seinheiser Game Zero

Confort et ergonomie

Le casque est assez léger et une fois sur la tête il sait vite se faire oublier. Je ne note aucun point de pression même après plusieurs heures de jeu, le confort est donc au rendez-vous, comme toujours chez Steelseries.

comme toujours chez Steelseries

Avec des mousses suffisamment épaisses, les oreillettes englobent bien les oreilles et les mousses sont suffisamment souples pour permettre de porter des lunettes sans ressentir de gêne. Par contre, leur revêtement en tissus limitera un peu l’isolation passive, mais évitera de transpirer, comme avec du similicuir, en environnement chaud. Mais notez que l’isolation passive est tout de même très correcte.

l’isolation passive est tout de même très correcte

Les oreillettes pivotent à 90° pour se mettre à plat lorsque vous portez le casque autour du cou, et elle bouge également sur l’axe vertical permettant ainsi aux oreillettes de venir se plaquer parfaitement sur votre crâne.

L’arceau disposent de crans légèrement marqués mais sans aucun repère de réglage. La mousse sous l’arceau fait bien son boulot en n’étant pas trop ferme afin de bien reposer sur le crâne.

Pour ce qui est de l’ergonomie, tout se passe sur l’oreillette gauche où on trouve la molette de réglage du volume qui est bien placée, ainsi qu’un bouton d’activation/désactivation du micro.

ainsi qu’un bouton d’activation désactivation du micro

Si le micro ne dispose pas de LED pour nous indiquer son état, sachez que lorsqu’on active ou désactive le micro cela émet un bip, à la sonorité différente qu’on le coupe ou l’allume. A côté de ces boutons on trouve la prise micro-USB pour la recharge, la prise jack 3,5 mm pour la connexion en filaire et enfin la prise de connexion du micro.

enfin la prise de connexion du micro.

Seul le bouton de marche/arrêt du casque se trouve sur l’oreillette droite et pour le coup il aurait mérité à être un peu plus préhensible et peut-être un peu plus gros, car on a parfois du mal à le trouver et, plusieurs fois, j’ai dû le chercher longuement. Au début je l’enlevais même de la tête pour arriver à le mettre en marche.

le mettre en marche

Notons que la batterie est donnée pour 20 heures d’autonomie, ce qui est tout à fait correct, notamment pour un casque d’entrée de gamme. Par contre il faudra compter pas moins de 5 heures pour le recharger totalement ! La distance de la connexion sans fil va jusqu’à 9 mètres ce qui laisse donc de la marge qu’on soit devant son PC ou sa console.

A lire aussi : Notre test du Steelseries Arctis 5

Audio et micro

Avant de parler de l’audio à proprement dit, faisons un petit tour sur sa connexion sans fil. En effet, ici on a donc un type de connexion un peu originale via un dongle USB-C. Il arrive souvent qu’avec des casques sans fil, le premier appairage soit une petite galère. Ici il n’en est rien et tout se fait très vite et surtout automatiquement. Ma tour ne disposant pas de port USB-C, j’ai donc utilisé le câble adaptateur USB-C/USB-A et le casque a été immédiatement reconnu par mon PC.

immédiatement reconnu par mon PC

J’ai débranché le dongle pour le mettre sur ma Nintendo Switch et là, idem, la console l’a tout de suite reconnu et l’appairage a été immédiat tout comme sur la PS4.

Pour la Xbox il faudra par contre se contenter de la connexion via le câble jack 3,5 mm.

Sur les smartphones Android, cela se passe un peu différemment dans le sens où, sur mon OnePlus 5 de 2017, le dongle n’a jamais été reconnu, mais sur le Oneplus 6 de ma chérie, il a tout de suite été reconnu. Il s’agit donc d’un mode de connexion marchant avec les smartphones Android les plus récents. D’ailleurs le constructeur précise que : « Le Samsung Galaxy Note 10 prend pleinement en charge l’audio via l’USB-C tandis que les téléphones Galaxy plus anciens prennent uniquement en charge les contenus en streaming mais pas le chat vocal ».

les contenus en streaming

Ce point-là vu passons maintenant à l’audio et globalement c’est plutôt une réussite. Comme sur toute la gamme Arctis, on a un rendu sonore très homogène et le passage par l’égaliseur, dans le logiciel Steelserie Engine 3, lui permet de s’adapter à toutes les situations, que ça soit en jeu, en écoute musicale ou visionnage de films. Le seul reproche qu’on peut lui faire est peut-être que ses basses ne sont pas très percutantes et dans certaines situations, comme lors d’explosion en jeu ou dans les scènes d’action de films cela peut manquer un peu.

les scènes d’action de films

En musique cette sensation se fait moins présente. Et même si on passe par la personnalisation de l’égaliseur, il est difficile de réellement augmenter ces basses. Mais bizarrement, en écoute musicale sur smartphone, les basses sont nettement plus présentes et même en visionnage, style Netflix, le son est, je trouve, meilleure sur smartphone !

meilleure sur smartphone

Mais globalement, le son est bien équilibré et, en jeu, vous n’aurez aucun mal à situer la provenance d’un bruit ni à estimer sa distance. Ceci grâce à des aigus et des médiums qui sont bien détaillés.

Et le passage au sans-fil ne change rien dans le sens où, aucune latence n’est à déplorer sauf quand il est déchargé. J’avais la LED qui clignotait rapidement en rouge, ce qui signifie que le casque n’avait plus que de 1 à 9% de charge et seulement à ce moment-là j’ai parfois senti un léger décalage. Mais une fois rechargé, plus aucun souci de décalage.

plus aucun souci de décalage

Pour le micro, on retrouve le même que sur tous les casques Arctis, à savoir un micro ClearCast certifié Discord, et c’est donc un bon point. Avec sa conception bidirectionnelle, il offre une bonne élimination du bruit environnant et votre voix est vraiment claire et intelligible. De type col de cygne, il est ici détachable plutôt que rétractable dans l’oreillette, ce qui est un plus en usage nomade.

Conclusion

Malgré le passage au sans fil, l’Arctis 1 Wireless conserve toutes les qualités de son frère filaire, tant au niveau du confort, de la qualité de fabrication qu’au niveau de la qualité audio. Mais ce passage au sans fil à un gros inconvénient : son prix est doublé par rapport à la version filaire, ce qui le met donc à un peu moins de 120 euros sur Amazon ! Et franchement je trouve que c’est un peu beaucoup car du coup il est pratiquement aussi cher qu’un Arctis 5 filaire qui offrira beaucoup plus de possibilités de réglages et un éclairage RGB ! Et compte tenu des bonnes performances de l’Arctis 1 classique, on se demande si ça vaut le coup de mettre deux fois plus d’argent juste pour une connexion sans fil ! Mais ça, c’est à vous de juger !!

N’hésitez pas à venir retrouver également notre sélection des meilleurs modèles sur moment en suivant ce lien : Comparatif Casque Gamer

Écrit par
Emmanuel est le testeur en chef du site : chaises, casques, souris tout y passe !

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>