Home » Actu » Test du clavier G-Lab Keyz Carbon 2

Test du clavier G-Lab Keyz Carbon 2

Résumé
A vouloir faire à tout (petit) prix du clavier mécanique, on en vient à oublier d'autres choses. Ce G-Lab Keyz Carbon2 laisse une impression en demie-teinte car trop bruyant et pas du tout à l'aise en saisie de texte. De plus, son éclairage est vraiment à la ramasse, quand des claviers équivalents font mieux pour le même prix. On retiendra juste ses switchs bleus qui fonctionnent très bien en gaming.
Les +
  • Switch Bleus
  • Compact
  • Châssis métallique
  • Prix pour un clavier mécanique
Les -
  • Rétroéclairage médicore
  • Trop bruyant
  • Pas de macro programmable
7.5
Tier 2
Design - 8
Matériaux - 9
Fonctionnalités - 6
Frappe gaming - 9
Saisie de texte - 7
Silencieux - 6

La marque G-Lab est connue pour ses périphériques pour gamers et, dans cette catégorie, peu de fabricants ont tenté le clavier mécanique rétroéclairé à moins de 50 € : G-Lab en fait partie.
Pour avoir eu ce clavier entre les mains, mon expérience a été peu convaincante et je vais vous expliquer pourquoi.

  • Technologie de touche : mécanique (Switchs bleus)
  • Rétroéclairage : oui
  • Raccourcis multimédia : oui
  • Raccourcis macro : non
  • N-Key Rolloveret anti-ghosting
  • Poids : 1,06 kg

Packaging et bundle

Niveau packaging, le G-Lab Keyz Carbon 2 est plutôt sympa : on a toujours ce côté « petit chimiste » propre à la marque avec, derrière une grande photo du clavier, des constructions de molécules, le tout sur fond gris. Sur la face avant, on trouve ses principales caractéristiques et on nous signale qu’il est équipé de switchs bleus.

Vue de la face aavant de la boite du clavier G-Lab Keyz Carbon2

Oui la boite a pris un coup pendant le transport! je vous jure que ce n’est pas moi ! ^^

À l’arrière, ses caractéristiques sont précisées avec notamment 2 photos permettant de bien mettre en avant ses switchs bleus, donnés pour 50 millions de frappes, ainsi que les raccourcis multimédia ou le fait qu’on puisse bloquer la touche Windows pour éviter les retours intempestifs.

Vue de la face arrière de la boite du clavier G-Lab Keyz Carbon2

À l’intérieur de la boite, on trouve le clavier emballé dans un plastique de protection, une pince en plastique pour enlever les capots de touches, et un petit guide rapide d’utilisateur qui se limite à une feuille recto verso ! Ce « guide » reprend les combinaisons de touches pour les raccourcis multimédia, ou comment bloquer la touche Windows, ou encore comment modifier l’éclairage du clavier. Évidemment, à ce prix-là, pas de repose-poignet.

Bundle du clavier G-Lab Keyz Carbon2

Design et ergonomie

En fait, le Carbon2 est tout simplement la copie conforme de son petit frère, le Carbon auquel on a juste ajouté un rétroéclairage. Et là je vais tout de suite m’attarder sur ce point : il ne s’agit pas du tout d’un rétroéclairage RGB à 16,8 millions de couleurs mais d’un simple rétroéclairage multicolore par Leds dit « arc-en ciel ». En fait, les couleurs sont prédéfinies sur chaque rangée : bleu pour la ligne de touches fonction, rouge pour la ligne numérique/caractères spéciaux, et ainsi de suite… orange, vert, orange à nouveau et violet pour la dernière ligne.

Vue de l'éclairage du clavier G-Lab Keyz Carbon2

Voir aussi notre test du clavier Logitech G105

Et, par un jeu de combinaison de touches, vous aurez le choix entre 6 modes d’éclairage et 3 niveaux d’intensité, sachant que, même en mode « maximum », l’intensité n’est pas suffisante pour éclairer entièrement les touches comportant plusieurs symboles ! Ce qui rend l’éclairage des touches à plusieurs symboles tristement moche !

Vue du mauvais éclairage des touches du clavier G-Lab Keyz Carbon2

 

Mais revenons au clavier proprement dit : il s’agit d’un clavier de type Frameless dont les interrupteurs sont fixés à une plaque métallique, elle-même fixée à une coque plastique ; d’ailleurs le poids du clavier (1,5 kg) ne laisse aucun doute là-dessus. En le prenant en main, on constate tout de suite que le châssis est métallique puisqu’il n’est pas recouvert de plastique mais seulement d’une peinture noir mat légèrement granuleuse. Si le Keyz Carbon2 adopte ce design, c’est afin de conserver un format compact puisqu’il ne mesure que 44,2 x 13,2 x 4,9 cm.

Vue des touches du clavier G-Lab Keyz Carbon 2

Je n’aime pas la sérigraphie utilisée sur les touches, que je trouve vraiment grossière et peu flatteuse, mais ça, c’est un jugement tout personnel ! Une petite inscription discrète « G-Lab » vient prendre place au-dessus des flèches directionnelles. Sous le clavier, 2 pieds dépliables sont équipés de patins en plastique, ce qui rend le clavier très stable et l’empêche de glisser. Il dispose d’un câble tressé bien épais et qui semble donc costaud, d’une longueur d’1 m 80, ce qui est tout à fait correct.

Fonctionnalités

On est en dessous des 50 € et cela se ressent au niveau des fonctionnalités puisqu’elles sont réduites au strict minimum syndical. Pas de port USB ou de sortie audio/micro intégrée. De même, vous n’aurez pas de touches dédiées aux macros (de toute façon, aucun logiciel n’est fourni avec).
Ses seules fonctionnalités se résument donc aux touches multimédias habituelles, comme le contrôle du volume sonore, l’ouverture d’un client email ou encore la calculatrice.
Il offrira juste le verrouillage de la touche Windows pour éviter les retours malencontreux en pleine partie. Voilà pour les fonctionnalités !

Consultez notre test du clavier Klim Lightning à touches semi-mécaniques

Utilisation et frappe

Le clavier Keyz Carbon2 est donc équipé de switchs bleus, fabriqués par Jiate, dont j’avoue n’avoir jamais entendu parler jusque-là ! Du coup, j’ai du me rendre sur le site du constructeur pour connaitre la force d’activation, 50g, et la distance d’activation qui est de 2 mm. Tout ce que je peux dire, c’est que l’on a bien le toucher d’un clavier mécanique avec ses avantages et ses inconvénients, notamment celui du bruit, bien évidemment ! Et, par rapport à d’autres claviers équipés de switchs bleus, je le trouve vraiment très bruyant et faire de la bureautique dans ces conditions devient vite pénible ! Quant aux personnes autour… Cela est dû au fait que, non seulement il y a le fameux clic qui se fait entendre à mi-course, mais aussi que les touches ont tendance à résonner sur le châssis métallique, ce qui en rajoute d’autant à la nuisance sonore !

Vue du châssis frameless du clavier G-Lab Keyz Carbon2

De plus, ces touches sont parfois un peu capricieuses en mode traitement de texte et il arrive vite qu’il manque 2 ou 3 lettres dans un mot. Donc, à cause de tous ces défauts, ce clavier n’est clairement pas fait pour du traitement de texte.
Pour ce qui est de l’usage en jeu, il révèle sa vraie nature car, honnêtement, j’ai été incapable de faire la différence avec des Cherry MX Blue. En effet, les touches
sont bien réactives et l’on retrouve parfaitement le comportement d’un clavier à touches mécaniques. D’ailleurs, le constructeur nous certifie une vitesse de retour de 0,1 milliseconde et, effectivement, le rebond est quasiment parfait. Bien évidemment, dans certains jeux, le manque de macros se fait cruellement sentir mais à ce prix-là, on se doute bien qu’il faudra faire l’impasse sur certaines fonctionnalités.

Conclusion

[amazon box=”B07CB97Z55″]

Ce clavier G-Lab Keyz Carbon2 ne m’a que moyennement convaincu. Il montre clairement des limites en matière de frappe bureautique et surtout, il propose un éclairage qui fait vraiment cheap ! De plus il s’agit d’un clavier vraiment très (trop) bruyant, même si ses touches offrent une réelle frappe mécanique en jeu. Pour la même gamme de prix, je ne saurais trop vous conseiller de vous orienter vers un clavier de type Klim Domination ou même un Klim Lightning, si les touches semi-mécaniques vous conviennent.

Et si vous cherchez un autre clavier, je vous invite à consulter notre guide d’achat de clavier pour gamer.

Écrit par
Emmanuel est le testeur en chef du site : chaises, casques, souris tout y passe !

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>