Home » Ecran Gamer » Review de l’écran gaming Samsung LC49HG90DMU

Review de l’écran gaming Samsung LC49HG90DMU

Les +
  • Immense diagonale de 49 pouces
  • FreeSync jusqu’à 144 Hz
  • Écran incurvé pour une meilleure immersion
  • Temps de réponse de 1 ms en GtG
  • Ergonomie, dont gestion des câbles
Les -
  • Hauteur trop limitée
  • Repose-casque mal positionné
8.9
Tier 1
Réactivité - 9
Couleurs - 9.5
Réglages - 8.4
Luminosité - 9
Freq. (Hz) - 8
Résolution - 9.5

Avec cet écran LC49HG90, le moins qu’on puisse dire est que Samsung a vu large, très large ! Et large est sûrement le mot qui lui convient le mieux, puisque cet écran embarquant une dalle de 49 pouces de diagonale correspond exactement à deux écrans 27 pouces qu’on aurait mis côte à côte !!! Et avec son écran incurvé, pas de doute, l’immersion en jeu sera bien présente !

Présentation

Autant vous le dire tout de suite, ce LC49HG90 est juste monstrueusement grand puisqu’avec sa dalle de 49 pouces, soit une diagonale de 124 cm, il occupera pas moins de 120 cm en largeur !!!

Et comme cet écran est avant tout destiné aux gamers, il embarque une dalle VA avec un temps de réponse très rapide de 1 ms pour une résolution un petit peu hors du commun, puisque, s’il affiche 3840 pixels en largeur, en hauteur il n’offre pas plus qu’un écran Full HD soit 1080 pixels.

L’écran, compatible avec la technologie FreeSync, peut atteindre une fréquence de rafraichissement de 144 Hz.

peut atteindre une fréquence de rafraichissement de 144 Hz

Et là où l’on voit bien que cet écran est vraiment orienté gaming, c’est que, si sa largeur est juste énorme, sa hauteur sera très limite pour tout ce qui concerne les tâches applicatives (enfin limite comme pour un 27 pouces mais comparé à sa largeur…)

A étudier : Review de l’écran MSI Optix MAG271CR

Ergonomie

S’il prendra de la place en largeur, il prendra également de la place en profondeur puisque son pied affiche une dimension de plus de 38 cm ! Prévoyez donc de la place sur votre bureau et surtout un bureau profond car si le pied en Y permettra de pouvoir placer correctement le clavier à cause de ce même pied, la place pour la souris devient plus restreinte ! Pied qui est réglable en hauteur sur 12 cm, inclinable de -2° à +15° et qui offre une rotation de quelques degrés également.

inclinable de -2° à +15° et qui offre une rotation de quelques degrés également

D’un design plutôt sobre, on ne peut que constater une finition quasi parfaite sur cet écran puisque même la connectique se trouve derrière un cache. Bien évidemment, on dispose d’une gestion des câbles et, petite touche gaming, une LED illumine le cerclage au niveau du pivot derrière l’écran.

Le petit détail qui me fait dire que cette finition est « quasi » parfaite, c’est que, si Samsung a eu la bonne idée de mettre un repose-casque, celui-ci se trouve derrière l’écran, sur le pied ! Donc autant dire que pour mettre votre casque, soit il faudra contourner l’écran (ce qui fait un long chemin pour le coup) soit jouer au contorsionniste pour le passer en dessous, autant dire que c’est peu pratique !

bonne idée de mettre un repose-casque

Niveau connectique, là aussi Samsung a plutôt vu grand. On dispose de deux entrées HDMI 2.0, d’une entrée DisplayPort, d’une entrée mini DisplayPort, de deux ports USB 3.0, d’un port USB Type-B, d’une entrée et d’une sortie micro ainsi que d’une sortie casque (l’écran ne disposant pas d’enceintes).

une sortie micro ainsi que d’une sortie casque

Pour les réglages, Samsung a eu la bonne idée de doter son LC49HG90 d’un joystick afin de naviguer plus facilement et plus agréablement dans les menus. Et si une pression sur ce joystick permet de changer de source ou de modes préréglés, on trouve également 3 boutons permettant d’accéder rapidement à 3 préréglages de l‘écran. Le tout se trouvant sous le bord inférieur au centre.

Si la définition de 3840 x 1080 est très appréciable pour le jeu, en revanche pour les applications, le constat est plus mitigé. En effet, à moins de 80 cm de recul, les textes auront tendance à pixeliser un peu.

les textes auront tendance à pixeliser un peu.

Alors, avec une diagonale de 49 pouces on se dit que l’immersion va être ultra top, oui mais non. Je m’explique : avec un telle diagonale, cet écran est parfait pour les jeux de simulation (course automobile, simulateur d’avion etc.), mais pour les FPS cela n’apporte pas grand-chose puisque les bords de l’écran ne seront visibles qu’en vision périphérique, vu que le regard se concentre sur le bord de l’écran.

On note un mode picture by picture qui permet d’afficher deux sources différentes et de basculer rapidement de l’une à l’autre, plutôt un bon point donc.

Réactivité, couleurs et contraste

Grâce à la gestion de la technologie FreeSync 2, cet écran est parfait pour les jeux puisque compatible entre 36 et 144 Hz. Ce qui veut dire que cet écran sera idéal pour les PC dont la carte graphique sera capable de gérer de 36 à 144 images par seconde. Et on ne peut que constater, dans cette plage d’utilisation, que l’écran offre une très bonne fluidité et que ni tearing ni micro-stuttering ne sont à déplorer.

De plus, il offre une très bonne réactivité pour un écran VA, puisqu’il est à peine au-dessus des dalles TN, avec une moyenne de rémanence à 7,5 ms quand les dalles TN tournent à un peu moins de 5. Et c’est donc meilleur qu’une dalle IPS qui tourne en moyenne à 8 ms. Et avec un retard à l’affichage de 9,9 ms (le décalage entre l’envoi de l’image par la carte graphique et son affichage à l’écran), celui-ci est imperceptible par l’œil humain ; c’est donc également un très bon point pour cet écran hors normes.

c’est donc également un très bon point pour cet écran hors normes

Il est aussi à noter que cet écran est un des rares, sur le marché, à proposer une compatibilité HDR10. Et grâce à un très bon contraste natif, il s’en sort très bien dans la restitution des contenus HDR, même si, bien évidemment, cela reste un cran en dessous des écrans UHD HDR.

Niveau couleurs, le LC49HG90D, est plutôt bien calibré avec ses réglages de base. Avec une température moyenne très proche des 6500K de référence, il offre également un Delta E moyen à 2,1 donc loin du 3 de référence. Seuil au-delà duquel l’œil humain est capable de faire la différence entre les couleurs attendues et les couleurs réellement affichées, donc là encore c’est un très bon résultat pour l’écran Samsung.

Et évidemment, comme il s’agit d’une dalle VA, cet écran affiche un très bon taux de contraste de 3000:1, ce qui offrira donc des noirs très profonds.

ce qui offrira donc des noirs très profonds

Et malgré sa très grande largeur, cet écran ne souffre pas de problème d’homogénéité d’affichage des blancs puisque l’écart moyen se situe aux alentours des 10%. Donc nettement au-dessous des 20%, seuil à partir duquel nos yeux sont capables de voir la différence de luminosité apparaissant sur la dalle.

A examiner aussi : Les meilleurs écrans pour jouer sur la PS4

Conclusion

L’écran Samsung LC49HG90 est donc un très bon écran dans l’ensemble. Seule sa taille (démesurée ?) en largeur peut éventuellement être critiquée, surtout si on la compare à sa hauteur. S’il fera le bonheur de n’importe quel gamer pour les contenus créatifs, ce sera une autre chanson à cause de cette hauteur limitée justement.
Cela étant, avec un prix de vente, à moins de 900 € sur Amazon, plutôt attractif donc, et grâce à un très bon taux de réponse, un bon contraste, une superbe qualité d’image et une ergonomie presque entièrement (je dis ça pour le repose-casque !) bien pensée, cet écran peut vite trouver sa place sur un bureau gaming !

Si ce modèle n’entre pas dans votre budget, ou tout simplement sur votre bureau, n’hésitez pas à consulter notre guide d’achat d’écrans pour gamers.

[amazon box=”B073RJQXB1″]

Écrit par
Emmanuel est le testeur en chef du site : chaises, casques, souris tout y passe !

Vote pour cet article !

4 1

Donne ton avis !

Une question ou une correction à apporter à l'article ? Vous devez entrer votre adresse mail ainsi qu'un pseudo pour écrire un commentaire pour éviter le spam. Nous ne partagerons pas ces informations.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>